Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.


I-PÉRIODE PRE-HÉGIRIENNE


Prologue

Al-Fâtiha (Al-Fâtiha)

[1] Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[2] Louange à Dieu, le Maître des -2- Mondes, [3] le Clément, le Miséricordieux,[4] le Souverain du Jour du dernier Jugement  ! 

[5] C’est Toi que nous adorons ! C’est Toi dont nous implorons le secours ! 

[6] Guide-nous dans la Voie droite ; [7] la voie de ceux que Tu as comblés de bienfaits, non celle de ceux qui ont mérité Ta colère ni celle des égarés !


1-Présentation de l'ange Gabriel au Prophète
96. Sourate de l’Adhérence (Al-‘Alaq)Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Lis au nom de ton Seigneur qui a tout créé, [2] qui a créé l’homme d’une adhérence ! 

[3] Lis, car la bonté de ton Seigneur est infinie ! 

[4] C’est Lui qui a fait de la plume un moyen du savoir [5] et qui a enseigné à l’homme ce qu’il ignorait. 

[6] Et pourtant c’est cet homme-là qui devient rebelle, [7] dès qu’il se sent en mesure de se suffire à lui-même, 

[8] comme si tout n’était pas destiné à faire retour à ton Seigneur ! 

[9] Que dire alors de celui qui s’emploie à empêcher [10] un fidèle d’accomplir sa prière salât? 

[11] Penses-tu qu’en agissant ainsi il suit la bonne voie [12] ou qu’il ordonne la pratique de la piété?

[13] Et que dire si, de plus, il crie à l’imposture et tourne le dos à la foi? [14] Ne sait-il pas que Dieu le voit? 

[15] Gare à lui ! S’il ne met pas fin à ses agissements, Nous le traînerons à l’Enfer par le toupet, [16] ce toupet de menteur et de pécheur ! 

[17] Et qu’il appelle alors les siens à son secours ! 

[18] Nous ferons appel, à Notre tour, aux gardiens de l’Enfer. 

[19] Prends donc garde ! N’écoute pas cet impie ! Mais prosterne-toi devant ton Seigneur et rapproche-toi de Lui ! 


2-Préparation spitituelle du Prophète.

73. Sourate de Celui qui s’enveloppe (Al-Muzzammil): Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Ô toi qui t’enveloppes dans ton manteau ! [2] Lève-toi pour prier* la plus grande partie de la nuit, [3] ou seulement la moitié, ou un peu moins [4] ou un peu plus, et pour réciter avec soin le Coran, [5] car Nous allons bientôt te transmettre des paroles d’une exceptionnelle gravité ! 

[6] En vérité, la prière de la nuit laisse une profonde empreinte et permet une plus grande concentration, 

[7] alors que durant le jour tu as à vaquer à de multiples occupations. 

[8] Invoque sans cesse le Nom de ton Seigneur et communie intensément avec Lui ! [9] Il est le Maître du Levant et du Couchant, et il n’y a point de divinité que Lui. 

Prends-Le donc pour seul Protecteur ! 

[10] Supporte avec patience les propos des infidèles et, au moment de les quitter, prends soin de ménager leurs susceptibilités ! 

[20] Dieu sait, en vérité, que tu restes à prier, toi et un groupe de tes Compagnons, tantôt moins des deux tiers de la nuit, tantôt moins de la moitié et parfois moins du tiers. Mais Dieu qui règle la durée de la nuit et du jour sait que vous ne pourrez jamais passer toute la nuit en prière. Aussi use-t-Il d’indulgence à votre égard. Récitez donc ce que vous pouvez du Coran, car Dieu sait qu’il y a parmi vous des malades, des gens appelés à effectuer des voyages sur la Terre, en quête d’une grâce divine, ou à aller combattre pour la Cause de Dieu. Récitez donc ce que vous pouvez du Coran ! Accomplissez la salât ! Acquittez-vous de la zakât ! Accordez à Dieu un prêt gracieux ! Et tout ce que vous aurez avancé en ce monde, pour le salut de votre âme, vous le retrouverez auprès de votre Seigneur et il vous vaudra une magnifique récompense. Implorez le pardon de Dieu, car Dieu est toute bonté et toute clémence ! 


[11] Quant aux négateurs, repus de biens de ce monde, laisse-Moi le soin de M’en occuper ! Accorde-leur encore un court répit ! 

[12] Nous disposons à leur intention de lourds carcans et d’un Brasier ardent, [13] ainsi que d’une nourriture répugnante et d’affreux tourments, 

[14] pour le jour où la Terre et les montagnes trembleront et où ces dernières se décomposeront en amas de sable mouvant. 

[15] Nous vous envoyons un Prophète chargé de témoigner contre vous, comme Nous en avions envoyé un autre auprès de Pharaon. 

[16] Or, Pharaon a désobéi au messager et Nous avons durement sévi contre lui. [17] Mais vous, si vous reniez Dieu, comment éviteriez-vous un jour si terrible qu’il fera des nourrissons de véritables vieillards chenus, [18] et au cours duquel le Ciel se déchirera et Sa promesse s’accomplira? 

[19] En vérité, ceci est un avertissement. Que celui qui le veut réellement prenne le chemin du Seigneur !  


NB: Les versets 11-19 opèrent une rupture du discours adressé individuellement à Muhammad, nous avons donc rétabli cette confidence avec le Prophète par le déplacement de ces versets à la fin de la sourate, ceci cadre mieux avec le changement du discours qui s'est dirigé vers les compagnons et ensuite vers un auditoire plus large.


3-Le prophète exhote ses proches
74. Sourate du Revêtu d’un manteau (Al-Muddaththir)Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Ô toi qui te blottis sous un manteau ! [2] Lève-toi pour avertir [3] et glorifier le Nom de ton Seigneur ! 

[4] Hâte-toi à purifier tes vêtements, [5] et fuir toute abomination, [6] en évitant cependant de te vanter de trop en faire [7] et en te soumettant avec patience aux ordres de ton Seigneur, [8] car, lorsque retentira la Trompette, [9] ce jour-là sera un jour poignant [10] et sans aucune pitié pour les négateurs ! 

[11] Alors c’est à Moi qu’aura affaire cet être que J’ai créé démuni de tout, [12] à qui J’ai donné des richesses étendues [13] et des enfants nombreux, témoins de sa fortune. 

[14] Or, malgré les grandes facilités que Je lui ai accordées, [15] il demeure insatiable, Me réclamant toujours davantage ! 

[16] Mais aucun de ses souhaits ne sera satisfait, car il a toujours combattu avec acharnement Nos versets. [17] Aussi vais-Je l’épuiser dans une montée fort harassante. 

[18] Certes, il a bien réfléchi et a bien supputé. [19] Eh bien ! Qu’il périsse d’avoir si bien supputé ! [20] Oui, qu’il périsse d’avoir si bien supputé ! [21]C’est ainsi que, après avoir dévisagé l’assistance, [22] il se renfrogna et fronça les sourcils ; [23] puis se détourna d’un air hautain [24] et dit : «Tout ceci n’est que sorcellerie fort bien imitée ! 

[25] Ce ne sont-là que des propos d’un mortel !» 

[26] Aussi vais-Je livrer cet impie au feu de Saqar. [27] Mais sais-tu bien ce qu’est le feu de Saqar? [28] C’est un feu ardent qui consume tout, sans rien épargner, 

[29] qui calcine le corps humain et le noircit. [30] Et ils sont dix-neuf gardiens à y veiller. [31] Nous n’avons pris comme gardiens de l’Enfer que des anges. Et Nous n’en avons précisé le nombre que pour jeter le trouble dans l’esprit des négateurs, fortifier la conviction des gens de l’Écriture et renforcer la foi des croyants. Et aussi, afin que les gens de l’Écriture et les fidèles n’aient plus de doute à ce sujet, pendant que ceux qui ont la foi chancelante ainsi que les impies seront réduits à se demander : «Quelle signification Dieu a bien voulu donner à cet exemple?» C’est ainsi que Dieu égare qui Il veut et guide qui Il veut, car nul ne connaît les armées de ton Seigneur, hors Lui. Et ce n’est là qu’un rappel pour les hommes. 

[32] Oui, J’en jure par la Lune [33] et par la nuit quand elle se retire ! 

[34] Et par l’aurore quand elle jette ses premières lueurs ! 

[35] En vérité, l’Enfer est l’un des plus grands tourments, [36] servant d’avertissement pour les hommes, [37] pour qui d’entre vous veut avancer ou reculer, 

[38] car toute âme aura à assumer le poids de ses œuvres, [39] excepté les hommes de la dextre [40] qui seront dans des Jardins, s’interrogeant les uns les autres 

[41] sur les damnés. [42] «Qu’avez-vous fait pour mériter l’Enfer Saqar?», demanderont-ils à ces derniers. 

[43] Et les damnés de dire : «Nous n’étions pas de ceux qui accomplissaient la salât.[44] Nous n’avions jamais soulagé un homme dans la misère. 

[45] Nous disputions de choses futiles avec les disputeurs. [46] Nous traitions de mensonge le Jugement dernier [47] jusqu’à ce que nous en eussions acquis la certitude.» 

[48] Désormais toute intercession en leur faveur sera vaine. 

[49] Qu’ont-ils donc à se détourner du rappel? [50] On dirait des onagres pris de panique, [51] fuyant devant un lion redoutable ! 

[52] Bien plus, chacun d’eux voudrait qu’on lui apporte de la part de Dieu des feuilles toutes déployées ! 

[53] La vérité est qu’ils ne redoutent nullement la vie future. [54] Qu’ils prennent donc garde ! Ce Coran est un vrai rappel. 

[55] S’en souvienne qui veut ! [56] Mais ils ne s’en souviendront qu’autant que Dieu l’aura voulu, car c’est Lui qui est le Seul Digne d’être craint et c’est Lui qui est le Seul à qui il appartient de pardonner.


4-Préparation psychologique du Prophète

93. Sourate de la Clarté du matin (Ad-Duhâ): Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Par la clarté du matin [2] et par la nuit quand elle étend ses voiles ! [3] En vérité, ton Seigneur ne t’a ni abandonné ni haï ! 

[4] Certes, la vie future te réserve plus de joies que la vie présente, [5] et ton Seigneur te comblera bientôt de bienfaits dont tu seras satisfait. 

[6] Ne t’a-t-Il pas trouvé orphelin quand Il t’a recueilli? 

[7] Ne t’a-t-Il pas trouvé égaré quand Il t’a guidé? [8] Ne t’a-t-Il pas trouvé démuni quand Il t’a enrichi? [9] Alors, ne brime jamais l’orphelin ! 

[10] Ne repousse jamais l’homme qui est dans le besoin ! [11] Quant aux bienfaits de ton Seigneur, n’oublie jamais de les proclamer !

94. Sourate de l’Épanouissement (Ash-Sharh): Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] N’avons-Nous pas épanoui ton cœur? [2] Ne t’avons-Nous pas soulagé du fardeau [3] qui te pesait sur le dos, [4] et n’avons-Nous pas rehaussé ton prestige? 

[5] Certes, à côté de la difficulté, il y a la facilité. [6] Certes, à côté de l’adversité, il y a la félicité. 

[7] Alors, chaque fois que tu as un moment de loisir, tourne-toi vers ton Seigneur [8] et aspire à Sa grâce avec ferveur !

113. Sourate de l’Aube naissante (Al-Falaq)Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux

[1] Dis : «Je cherche la protection du Seigneur de l’aube naissante, [2] contre le mal des êtres qu’Il a créés ; 

[3] contre les périls des ténèbres quand elles ont tout envahi ; 

[4] contre les maléfices des sorcières ; [5] contre la méchanceté de l’envieux quand il envie !»

114. Sourate des Hommes (An-Nâs)Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Dis : «Je cherche refuge auprès du Seigneur des hommes, [2] le Roi des hommes, [3] le Dieu des hommes, [4] contre le mal du tentateur perfide, 

[5] qui suggère insidieusement le mal aux hommes, [6] que ce tentateur appartienne aux génies ou aux hommes !»

112. Sourate de la Pureté du dogme (Al-Ikhlâs)Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Dis : «C’est Lui, Dieu l’Unique, [2] Dieu le Suprême Refuge, [3] qui n’a jamais engendré et qui n’a pas été engendré, [4] et que nul n’est en mesure d’égaler !» 


5-Début du dialogue avec les nations (les païens)
103. Sourate du Temps (Al-‘Asr)Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Je prends le temps à témoin [2] que l’humanité court à sa perte, [3] hormis ceux qui croient, pratiquent les bonnes œuvres, se recommandent mutuellement la droiture et se recommandent mutuellement l’endurance !

90. Sourate de la Cité (Al-Balad)Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Non ! J’en jure par cette cité [2] dont tu seras bientôt le maître incontesté, [3]et par tout procréateur et ce qu’il a procréé, 

[4] que Nous avons créé l’homme pour une vie de lutte ! 

[5] Croit-il que personne ne pourrait le dompter? [6]«J’ai gaspillé d’énormes richesses !», dit-il. [7] S’imagine-t-il que personne ne l’observait? 

[8] Ne lui avons-Nous pas donné deux yeux, [9] une langue et deux lèvres? [10] Ne lui avons-Nous pas indiqué les deux voies possibles? 

[11] Que ne gravit-il la voie ascendante? [12] Mais sais-tu bien ce qu’est la voie ascendante? 

[13] C’est la pente qu’on gravit en libérant un être humain, [14] ou en nourrissant, par temps de disette, [15] un parent orphelin [16] ou un misérable terrassé par la faim. 

[17] C’est être, en outre, du nombre de ceux qui ont la foi, qui se recommandent mutuellement la patience et se recommandent mutuellement la miséricorde. 

[18] Ce sont ceux-là les gens de la dextre.
[19] Quant à ceux qui renient Nos signes, ce sont ceux-là les gens de la sénestre, [20] que le Feu couvrira de toutes parts. 

95. Sourate du Figuier (At-Tîn)Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Par le figuier et l’olivier, [2] par le mont Sinaï [3] et par cette cité sacrée ! 

[4]En vérité, Nous avons doté l’homme, en le créant, de la forme la plus parfaite, [5] pour le ravaler ensuite au plus bas de l’échelle, [6] excepté ceux qui croient, font œuvre pie, et qui recevront une récompense qui ne sera jamais rappelée !
[7] Comment peux-tu après cela douter encore du Jugement dernier? 

[8] Dieu n’est-Il pas le plus équitable des juges?

109. Sourate les négateurs (Al-Kâfirûn) :Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Dis : «Ô négateurs ! [2] Je n’adore pas ce que vous adorez ; [3] pas plus que vous n’adorez ce que j’adore ! [4] Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez 

[5] et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore. [6] À vous votre religion, et à moi la mienne !» .


6-Réplique à des incrédules en particulier

111. Sourate de la Corde (Al-Masad) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux 

[1] Que périssent les mains d’Abû Lahab, et qu’il périsse lui-même ! [2] Toutes ses richesses et tout ce qu’il a acquis ne lui auront servi à rien, [3] quand il sera, dans un Feu aux flammes ardentes, précipité, [4] ainsi que sa femme, la porteuse de fagots, [5] qui sera traînée, une corde rugueuse au cou.

108. Sourate des Faveurs (Al-Kawthar) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] En vérité, Nous t’avons comblé de faveurs. [2] Prie donc ton Seigneur et sacrifie avec humilité ! [3] C’est ton ennemi qui sera, en vérité, privé de postérité.

104. Sourate des Calomniateurs (Al-Humaza) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Malheur à tout calomniateur à la langue acérée, [2] qui ne fait qu’amasser des richesses et se complaît à les énumérer, [3] s’imaginant que sa fortune lui assurera l’éternité ! [4] Gare à lui ! C’est dans la Hutama qu’il sera précipité. [5] Et qui te donnera une idée de la Hutama? [6] C’est le feu de Dieu, jamais éteint, [7] qui pénétrera jusqu’aux entrailles des damnés [8] et les enveloppera [9] par d’immenses colonnes de flammes !


7-Critique du mode de vie des païens

107. Sourate de l’Aide (Al-Mâ‘ûn) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Veux-tu connaître celui qui traite de mensonge le Jugement dernier? [2] C’est celui qui repousse brutalement l’orphelin, [3] et qui n’incite point à nourrir l’homme dans le besoin. [4] Malheur à ceux qui, en faisant leur salât, [5] l’exécutent sans conviction ou s’en laissent distraire, [6] ne l’accomplissant que par pure ostentation, 

[7] et qui, en outre, ne prêtent aucune aide à leur prochain !

102. Sourate de la Passion des richesses (At-Takâthur)Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] La passion des richesses ne cessera de vous dominer [2] que le jour où vous serez, dans vos tombes, enterrés. [3] Prenez garde ! La Vérité vous sera un jour dévoilée ! 

[4] Encore une fois, prenez garde ! La Vérité vous sera un jour dévoilée ! [5] Ah ! Si vous la connaissiez de science certaine, [6] vous verriez alors apparaître la Fournaise ! 

[7] Mais vous la verrez un jour avec l’œil de la certitude ! [8] Et ce jour-là, vous aurez à rendre compte des délices qui vous ont été accordées.


92. Sourate de la Nuit (Al-Layl) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Par la nuit quand elle étend son obscurité, [2] par le jour quand il répand sa clarté [3] et par ce qu’Il a créé comme mâle et comme femelle ! 
[4] En vérité, il y a de profondes divergences entre les buts que vous poursuivez ! [5] À celui donc qui est charitable et pieux, [6] qui ajoute foi à la bonne Parole de Dieu, 
[7] Nous faciliterons l’accès vers le bonheur ; [8] mais à celui qui est avare et plein de suffisance, [9] qui traite de mensonge la bonne Parole du Seigneur, 
[10] Nous faciliterons l’accès vers le malheur, 
[11] et ses richesses ne lui auront à rien servi quand il sera dans l’abîme précipité ! [12] Certes, c’est à Nous d’indiquer la bonne voie. 
[13] Certes, c’est à Nous qu’appartiennent la vie future et la vie d’ici-bas. [14] Et Je vous ai déjà mis en garde contre le Feu qui flamboie, 
[15] que seul aura à affronter le plus misérable des hommes, [16] qui aura rejeté la Révélation et tourné le dos à la foi. 
[17] Cependant, de ce Feu sera épargné le croyant plein de piété, [18] qui fait l’aumône de ses biens pour se purifier 
[19] et non en échange d’un bienfait dont il aurait bénéficié ; [20] mais uniquement pour plaire à son Seigneur, le Très-Haut. 
[21] Celui-là sera assurément satisfait de la récompense qui lui sera attribuée.


8-Début de la prédication et contre discours coranique

97. Sourate de la Destinée (Al-Qadr) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] En vérité, Nous l’avons révélé [le Coran] dans la nuit de la mesure. [2] Et quelle merveilleuse nuit que la nuit de la Destinée ! [3] Car la nuit de la Destinée vaut plus que mille mois réunis ! [4] C’est au cours de cette nuit que descendent, avec la permission de leur Seigneur, les anges et l’Esprit saint pour exécuter tout ordre divin. 
[5] Et c’est au cours de cette nuit que règne une paix ineffable jusqu’au lever de l’aurore !

68. Sourate de la Plume (Al-Qalam) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Nûn. Par la plume et par ce que les scribes mettent en lignes ! [2] Par la grâce de ton Seigneur, tu n’es point un possédé ! [3] En vérité, une récompense sans reproche t’est réservée [4] et tu es doué d’un caractère élevé. [5] Bientôt tu verras et les négateurs, eux aussi, verront [6] lequel d’entre vous a perdu la raison, [7] car c’est ton Seigneur qui connaît le mieux ceux qui s’égarent de Son chemin et ceux qui sont les bien-dirigés. [8] N’obéis donc point aux négateurs [9] qui aimeraient bien que tu sois accommodant avec eux, afin qu’ils le soient aussi avec toi. [10] Et n’obéis à aucun jureur méprisable, [11] détracteur médisant, [12] hostile à tout acte charitable, agressif, scélérat, 

[13] perfide et bâtard de surcroît ; [14] qui, se sentant pourvu de richesses et d’enfants, [15] s’écrie quand il entend réciter Nos versets : «Ce ne sont là que des fables qui remontent aux anciens !» [16] À celui-là Nous ferons porter un jour sur le museau la marque de l’avilissement. [17] Nous avons éprouvé ces impies comme Nous avions éprouvé les propriétaires du verger, quand ils jurèrent d’en cueillir les fruits de bon matin, [18] sans dire : «Si Dieu le veut.» [19] Or, pendant leur sommeil, un fléau déchaîné par ton Seigneur vint frapper leur verger [20] qui se trouva le lendemain complètement détruit. [21] Réveillés de bonne heure, les propriétaires s’interpellèrent : 

[22] «Partez vite à votre plantation si vous voulez en cueillir les fruits !» [23] Et ils se mirent en route, en se disant à voix basse : [24] «Ne laissez aujourd’hui aucun pauvre y entrer !» [25] Puis ils pressèrent le pas, décidés à ne rien donner aux pauvres, convaincus que cela était en leur pouvoir. [26] Mais, arrivés au verger, ils s’écrièrent : «Nous nous sommes sûrement trompés de lieu ! [27] Ou plutôt nous sommes complètement ruinés !» [28] Le plus modéré d’entre eux leur dit alors : «Ne vous avais-je pas conseillé de glorifier votre Seigneur?» [29] – «Que notre Seigneur soit exalté ! En vérité, nous étions injustes !», s’écrièrent-ils. [30] Puis, se tournant les uns vers les autres, ils se mirent à se faire des reproches [31] et à dire : «Malheur à nous ! Nous avons agi avec démesure ! [32] Puisse Dieu nous donner en échange quelque chose de meilleur que ce jardin ! C’est en Lui que nous mettons notre espoir !» [33] Tel fut leur châtiment. Mais plus dur encore est le châtiment de la vie future, si seulement ils pouvaient le savoir ! 

[34] Ceux qui craignent leur Seigneur auront auprès de Lui les Jardins du délice. [35] Eh quoi ! Traiterons-Nous ceux qui sont soumis à la volonté de Dieu [Muslimin] sur le même pied d’égalité que les criminels? [36] D’où tirez-vous cet étrange jugement? [37] Est-ce d’un livre dont vous auriez fait votre bréviaire, [38] et dans lequel il serait dit que vous obtiendriez tout ce que vous désirez? [39] Ou bien auriez-vous obtenu de Nous un engagement valable jusqu’au Jour dernier, vous permettant de tout obtenir à votre gré? 

[40] Demande-leur alors qui d’entre eux s’en porterait garant? [41] Ou bien auraient-ils des associés? Eh bien, qu’ils les fassent venir, s’ils sont de bonne foi ! 

[42] Le jour où ils seront confrontés aux affres du Jugement dernier, où ils seront conviés à se prosterner et qu’ils n’auront pas la force de le faire, [43] ce jour-là, ils auront les yeux baissés et les traits du visage avilis, car c’est en vain, jadis, qu’on les conviait à se prosterner quand ils jouissaient encore de toutes leurs facultés.

[44] Laisse-Moi donc avec ceux qui traitent de mensonge ce discours. Graduellement et à leur insu, Nous allons les conduire à leur perte. [45] Certes, Je leur accorderai un répit, mais Ma riposte sera implacable. [46] Leur aurais-tu jamais réclamé, pour ta mission, un salaire qui aurait pu leur peser? [47] Ou détiendraient-ils la clef du mystère dont ils s’inspireraient pour écrire? [48] Soumets-toi avec patience à l’arrêt de ton Seigneur et n’imite pas Jonas qui, suffoquant dans le ventre de la baleine, appela Dieu à son secours, [49] et qui aurait été jeté, comme une épave, sur le rivage, si la grâce du Seigneur ne s’était manifestée en sa faveur. [50] Et c’est ainsi que Dieu porta Son choix sur lui et en fit un saint. [51] Peu s’en faut que les négateurs ne te foudroient du regard quand ils entendent réciter le Coran. «C’est un vrai possédé !», disent-ils. 

[52] Or, ce Coran n’est qu’un rappel qui s’adresse à tout l’Univers.


9-Une révélation pour l'Homme

76. l’Homme (Al-Insân) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Ne s’est-il pas écoulé un laps de temps durant lequel l’espèce humaine n’était même pas digne d’être mentionnée? [2] En vérité, Nous avons créé l’homme d’une goutte de sperme aux éléments de vie bien combinés. Et pour l’éprouver, Nous l’avons doté de l’ouïe et de la vue, [3] en lui indiquant le chemin à suivre, libre à lui ensuite de choisir la voie de la reconnaissance ou celle de l’infidélité. [4] Aux négateurs Nous avons préparé des chaînes, des carcans et un Brasier. [5] Mais les hommes vertueux boiront à des coupes remplies d’un breuvage ayant la fraîcheur du camphre, [6] puisé à une source à laquelle les serviteurs de Dieu se désaltéreront et qu’ils feront jaillir à volonté, 
[7] car ces bienheureux non seulement tenaient fidèlement leurs promesses et redoutaient un jour d’une violence inouïe, [8] mais également nourrissaient l’indigent, l’orphelin et le captif, malgré leur propre dénuement, [9] en disant : «Nous vous nourrissons uniquement pour l’amour de Dieu, sans attendre de vous ni récompense ni remerciement. 
[10] En vérité, nous redoutons surtout de la part de notre Seigneur un jour chargé d’angoisse et de malheur.»[11] Et c’est ainsi que Dieu les préservera du mal d’un tel jour, leur fera connaître la splendeur et la joie, [12] et les gratifiera, pour ce qu’ils auront enduré, du Paradis et d’habits de soie. [13] Là, accoudés sur des lits somptueux, ils n’auront à subir ni l’ardeur du soleil ni l’intensité du froid, [14] car les ombrages du Paradis les couvriront et ses fruits seront à leur portée. [15] Et l’on fera circuler parmi eux des vases d’argent et des coupes transparentes ; [16] des coupes cristallines en argent dont le contenu sera dosé à leur convenance. [17] Et ils boiront, dans ces coupes, une liqueur ayant la saveur du gingembre, [18] puisée à une source, nommée là-bas Salsabîl. [19] Et parmi eux circuleront des éphèbes immortels qu’on prendrait, à les voir, pour des perles dispersées. [20] S’il t’était donné de jeter un regard en ces lieux, tu n’y verrais que délice et faste royal. [21] Et couverts de satin vert et de brocart, les habitants du Paradis porteront en parure des bracelets d’argent et dégusteront une boisson d’une grande pureté, offerte par leur Seigneur. [22] «Ceci, leur sera-t-il dit, est votre récompense que vous avez méritée par les efforts que vous aviez déployés !»[23] En vérité, c’est Nous qui te révélons graduellement le Coran ! [24] Supporte donc avec patience ce que Dieu a décrété et n’obéis à aucun infidèle parmi eux, qu’il soit ingrat ou pécheur ![25] Invoque le Nom de ton Seigneur à l’aube et au crépuscule ! [26] Consacre une partie de la nuit à te prosterner devant le Seigneur et à célébrer longuement Ses louanges ! [27] En vérité, ces gens-là aiment la vie éphémère et ne se préoccupent nullement du jour terrible qui les attend. [28] C’est pourtant Nous qui les avons créés et solidement constitués. Et si Nous le voulions, Nous les remplacerions aisément par d’autres êtres identiques à eux. 
[29] Ceci constitue un rappel. Que celui qui le veut prenne donc le chemin qui mène vers son Seigneur ! [30] Cependant, vous ne saurez le vouloir qu’autant que Dieu le veuille. Dieu est Omniscient et Sage. [31] Il accueille qui Il veut dans le sein de Sa miséricorde. Quant aux impies, Il leur réserve un châtiment douloureux.


10-Les signes de la fin du monde

86. Sourate de l’Astre nocturne (At-Târiq) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Par le ciel et l’astre nocturne ! [2] Et quel objet étonnant que cet astre nocturne [3] qui transperce les ténèbres ! [4] En vérité, il n’est point d’âme qui ne soit sous la surveillance d’un ange gardien ! [5] Que l’homme considère ce dont il a été créé ! [6] N’a-t-il pas été créé d’un liquide éjaculé, [7] jaillissant d’entre les lombes et les iliaques? 
[8] Et c’est assez dire que Dieu a tout pouvoir de le ressusciter, [9] le jour où les secrets seront divulgués [10] et où l’homme n’aura plus ni force ni soutien. [11] Par le ciel animé d’une continuelle rotation ! [12] Par la Terre qui porte en elle le germe de sa dislocation ! [13] En vérité, ce Coran est un discours de décision [14] et non point une parole de dérision ! [15] Certes, les négateurs mettent en œuvre leurs stratagèmes, [16] auxquels feront face les Miens. [17] Accorde donc un délai à ces impies ! Accorde-leur encore un court répit !

91. Sourate du Soleil (Ash-Shams) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Par le Soleil et son premier éclat, [2] par la Lune quand elle lui succède, [3] par le jour quand il éclaire le monde, [4] par la nuit quand elle l’obscurcit, 
[5] par le Ciel et son édification, [6] par la Terre et son nivellement, [7] par l’âme et Celui qui l’a façonnée harmonieusement [8] et qui lui a inspiré son libertinage et sa piété ! [9] En vérité, l’homme qui purifie son âme sera sauvé [10] et celui qui la corrompt sera réprouvé ! [11] Les Thamûd ont repoussé Nos signes par arrogance, 
[12] le jour où le plus pervers d’entre eux se dressa pour accomplir son forfait. [13] «C’est la chamelle de Dieu, leur cria le Messager de Dieu. Laissez-la se désaltérer !» 
[14] Mais ils le traitèrent d’imposteur et coupèrent les jarrets de la chamelle. Ce péché attira sur eux le courroux de leur Seigneur qui les a tous anéantis, 
[15] sans crainte de représailles.


82. Sourate de la Fissure (Al-Infitâr) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Lorsque le ciel se déchirera, [2] que les astres se disperseront, [3] que les mers déborderont [4] et que les tombeaux seront bouleversés, [5] toute âme saura alors ce qu’elle aura accompli et ce qu’elle aura omis. [6] Ô homme ! Qu’est-ce qui te fait douter de la magna-nimité de ton Seigneur [7] qui t’a créé, t’a constitué, t’a modelé avec harmonie,
 [8] suivant la forme qu’Il a bien voulu te donner?[9] Loin de L’en louer, vous traitez de mensonge le Jugement dernier, [10] alors que vous êtes constamment surveillés 
[11] par de nobles scribes [12] qui sont au courant de tout ce que vous faites ! [13] En vérité, les hommes pieux baigneront dans les délices [14] et les impies seront livrés à la Fournaise, [15] dont ils subiront, le Jour du Jugement dernier, les supplices, [16] sans jamais pouvoir y échapper. [17] Et qui te donnera une idée du Jugement dernier? 
[18] Oui, qui te donnera une idée du Jugement dernier? [19] Ce sera le jour où nulle âme ne pourra intervenir en faveur d’une autre âme, car, ce jour-là, toute décision appartiendra à Dieu.


84. Sourate de la Déchirure (Al-Inshiqâq) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Lorsque le ciel se déchirera [2] et que, obéissant à son Seigneur, il s’exécutera ; [3] lorsque la Terre se nivellera [4] et que, rejetant son contenu, elle se videra, 
[5] faisant montre d’obéissance à son Seigneur, [6] alors toi, ô homme, qui t’efforces de rencontrer ton Seigneur, sache que, en persévérant, sûrement tu Le rencontreras.
[7] Tel qui recevra alors son bilan dans la main droite [8] sera jugé avec indulgence [9] et s’en ira vers les siens, plein d’allégresse ; [10] tandis que celui qui recevra son bilan derrière le dos [11] sera réduit à clamer sa détresse, [12] et sera précipité dans l’Enfer. [13] Il aura été heureux, parmi les siens, sur Terre, [14] croyant ne jamais comparaître devant le Seigneur, [15] pendant que le Seigneur l’observait parfaitement. 
[16] Non ! J’en jure par le crépuscule, [17] par la nuit et tout ce qu’elle enveloppe, [18] et par la lune quand elle atteint sa plénitude, 
[19] que vous êtes appelés à passer par des épreuves successives ! [20] Mais qu’ont-ils donc à refuser de croire [21] et à ne pas se prosterner quand le Coran leur est récité?
[22] Pire encore ! Les négateurs vont jusqu’à dire que c’est un pur mensonge ! [23] Mais Dieu connaît mieux que quiconque ce qu’ils dissimulent. [24] Annonce-leur donc, pour toute bonne nouvelle, un châtiment cruel, [25] dont ne seront préservés que ceux qui auront cru et accompli de bonnes œuvres. À ceux-là sera attribuée une récompense exempte de tout reproche.

99. Sourate du Séisme (Az-Zalzala) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Lorsque la Terre, entrant dans sa dernière convulsion, tremblera ; [2] lorsque, mettant à nu ses entrailles, elle se videra, [3] «Qu’a-t-elle donc?», étonné, l’homme s’interrogera. [4] Ce jour-là, racontant son histoire, la Terre dira [5] ce que son Seigneur lui révélera. [6] Et, ce jour-là, les hommes surgiront de leurs tombes séparément, pour être confrontés à ce qu’ils accomplissaient quotidiennement. [7] Quiconque aura alors fait le poids d’un atome de bien le verra [8] et quiconque aura commis le poids d’un atome de mal le verra.


81. Sourate de l’Extinction (At-Takwîr) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Lorsque le soleil s’éteindra, [2] que les étoiles s’obscurciront, [3] que les montagnes s’ébranleront, [4] que les chamelles pleines seront laissées à l’abandon, 
[5] que les bêtes sauvages se regrou-peront, [6] que les océans seront portés à ébullition, [7] que les âmes retourneront à leurs corps et les réintégreront ; 
[8] lorsqu’on demandera à la fille enterrée vivante [9] pour quel crime elle a été tuée ; [10] lorsque les bilans seront publiés, [11] que le ciel sera plié, 
[12] que la Fournaise sera attisée, [13] et que le Paradis sera rapproché, [14] toute âme connaîtra alors l’œuvre qu’elle aura accomplie. 
[15] J’en jure par les planètes qui gravitent, [16] glissent et s’éclipsent, [17] par la nuit quand elle a tout envahi [18] et par l’aube à la clarté naissante, 
[19] que ce Coran est la parole d’un noble messager, [20] doué d’une grande force et pourvu d’un grand crédit auprès du Maître du Trône, 
[21] à la fois obéi là-haut et digne de confiance. [22] Non, votre compagnon n’est point un possédé ! [23] Il a réellement vu l’archange dans la clarté de l’horizon
 [24] et il n’est pas homme à être discret sur le mystère ! [25] Il ne s’agit donc nullement de la parole d’un démon maudit, [26] comme vous seriez tentés de le croire !
[27] Ce Coran n’est qu’un rappel qui s’adresse à tout l’Univers, [28] et particulièrement à ceux qui d’entre vous sont en quête du droit chemin. [29] Mais vous ne le voudrez qu’autant que Dieu, le Seigneur Maître de l’Univers, le veuille !


101. Sourate du Fracas (Al-Qâri‘a) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] C’est le Fracas ! [2] Qu’est-ce donc que le Fracas? [3] Et qui te donnera une idée du Fracas? [4] Le jour où il se produira, les hommes seront comme des papillons dispersés, 
[5] et les montagnes comme des flocons de laine cardée. [6] C’est alors que celui dont les bonnes œuvres auront fait pencher la balance [7] connaîtra une douce félicité ; 
[8] tandis que celui dont les bonnes œuvres auront été jugées insuffisantes [9] sera dans le gouffre précipité. [10] Et qui te donnera une idée de ce gouffre? 
[11] C’est un Feu aux flammes jamais éteintes.


11-Le jour de la résurrection

75. Sourate de la Résurrection (Al-Qiyâma) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Non ! J’en jure par le Jour de la Résurrection ! [2] Non ! J’en jure par l’âme toujours prompte à se faire des reproches ! [3] L’homme s’imagine-t-il que Nous ne pourrons jamais regrouper ses ossements? [4] Erreur ! Car Nous avons le pouvoir de remettre en place même ses phalanges ! [5] Mais l’homme voudrait plutôt continuer à vivre dans le libertinage [6] et à demander : «À quand donc le Jour de la Résurrection?» [7] Quand le regard sera hébété, [8] quand la Lune sera éclipsée, [9] quand le Soleil et la Lune seront réunis, [10] ce jour-là, l’homme s’écriera : «Où fuir?», [11] sans pouvoir trouver de refuge, [12] car c’est vers ton Seigneur, ce jour-là, que tout fera retour.[13] Et, ce jour-là, l’homme sera mis en face de toutes ses œuvres, du début jusqu’à la fin. [14] Bien plus, ce jour-là, l’homme se constituera en témoin contre lui-même, [15] quelles que soient les excuses qu’il pourra par la suite présenter. [16] N’essaie pas , Prophète, de répéter sur-le-champ tout verset qui t’est révélé dans ton impatience de le retenir ! [17] C’est à Nous qu’il appartient de te l’apprendre et de t’en faciliter la lecture. [18] Au fur et à mesure que Nous l’énoncerons, suis-en la récitation [19] et ce sera à Nous, ensuite, de t’en éclairer le sens ! [20] Ah non ! Vous aimez plutôt la vie fugitive [21] et négligez la vie future ! [22] Ce jour-là, il y aura des visages qui brilleront d’un vif éclat [23] et qui seront tout absorbés dans la contemplation de leur Seigneur, [24] et des visages tout crispés [25] et tourmentés par les horribles tourments qu’ils devront subir. [26] Qu’on y pense ! Lorsque le souffle de vie parviendra aux clavicules ; [27] lorsque l’on réclamera partout un remède ; [28] lorsque l’agonisant sentira que sa fin est arrivée, [29] et que ses jambes se crisperont l’une sur l’autre, [30] c’est vers ton Seigneur, ce jour-là, qu’on le conduira, [31] alors qu’il n’a ni cru ni prié ; [32] mais a traité la Révélation de mensonge et s’en est détourné, [33] pour s’en aller vers les siens en se dandinant avec fierté. [34] «Malheur à toi ! Malheur !» [35] Et encore une fois : «Malheur à toi ! Malheur !»
[36] L’homme croit-il qu’il sera laissé à l’abandon? [37] N’a-t-il pas été une goutte de sperme éjaculée, [38] puis un caillot de sang auquel Dieu prêta vie, et qu’Il forma avec harmonie, [39] pour en tirer ensuite les deux éléments d’un couple, l’homme et la femme? [40] Alors? Est-ce qu’un tel Dieu n’aurait pas le pouvoir de ressusciter les morts?


85. Sourate des Constellations (Al-Burûj) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Par le ciel orné de constellations ! [2] Par le Jour prédit de la Résurrection ! [3] Par les témoins qui, ce jour-là, se présenteront ainsi que ceux contre qui ils témoigneront ! 
[4] Maudits soient les gens de la Fosse ardente, [5] au feu sans cesse renouvelé, [6] qui s’étaient installés tout autour du bûcher, [7] pour jouir du spectacle des croyants suppliciés, [8] et auxquels pourtant ils n’avaient rien à reprocher, si ce n’est leur foi en Dieu, le Tout-Puissant, le Digne de louange, [9] à qui appartient la Royauté des Cieux et de la Terre, Dieu, le Témoin de tout l’Univers ! [10] En vérité, ceux qui ont fait subir des épreuves aux croyants et aux croyantes et qui n’ont pas fait pénitence seront voués aux tourments de l’Enfer dont ils subiront le Feu éternel. [11] Ceux, en revanche, qui ont cru et accompli de bonnes œuvres auront pour séjour des Jardins baignés de ruisseaux. Et ce sera pour eux le comble de la félicité. [12] En vérité, la riposte de ton Seigneur est implacable ! [13] Il est Celui qui crée et ressuscite ; [14] Il est l’Absoluteur, le Clément ; 
[15] Il est le Glorieux Maître du Trône ; [16] Il est Celui qui réalise tout ce qu’Il veut. [17] N’as-tu jamais été au courant du récit des armées [18] de Pharaon et de Thamûd? 
[19] Mais les impies s’entêtent à tout nier, [20] alors que Dieu, à leur insu, les cerne de toutes parts. [21] Qu’ils sachent donc que ce Coran est un Livre sublime, 
[22] gravé sur une Table parfaitement conservée !


12-L’annonce de la grande nouvelle (l’au-delà)

78. Sourate de la Grande Nouvelle (An-Naba’) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.


[1] À propos de quoi s’interrogent-ils? [2] À propos de la grande nouvelle [3] qui ne cesse de les diviser ! [4] Qu’ils patientent ! Ils en seront bientôt informés ! 

[5] Oui, qu’ils patientent ! Ils en seront bientôt informés ! [6] N’avons-Nous pas disposé la Terre comme un berceau [7] et les montagnes comme des rivets de fixation? 

[8] Ne vous avons-Nous pas créés par couples, [9] institué le sommeil pour votre repos, [10] étendu la nuit sur vous comme un manteau [11] et réservé le jour à la recherche de votre subsistance? [12] N’avons-Nous pas élevé au-dessus de vous sept Cieux inébranlables, [13] dans lesquels Nous avons placé un flambeau éblouissant? 

[14] Et des nuages accumulés ne faisons-Nous pas descendre une pluie abondante, [15] par laquelle Nous faisons pousser des grains, des plantes [16] et des jardins luxuriants?
[17] En vérité, le Jour du Règlement des comptes est inéluctable ! [18] C’est le jour où l’on soufflera dans le Clairon, où vous vous présenterez en masses, [19] où le ciel s’ouvrira et présentera partout de grandes failles [20] et où les montagnes, ébranlées, deviendront un mirage. [21] En vérité, la Géhenne sera ce jour-là à l’affût, [22] pour constituer le dernier refuge des tyrans, [23] qui y demeureront des siècles durant, [24] sans jamais y goûter ni fraîcheur ni boisson agréable, [25] hormis un breuvage fétide et bouillant, 

[26] comme juste rétribution de leurs œuvres. [27] C’est qu’ils ne pensaient pas devoir, un jour, rendre compte de leurs actes [28] et qu’ils traitaient avec insolence Nos signes de mensonges, [29] alors que Nous notions tout par écrit. [30] «Goûtez donc ce supplice que Nous ne ferons désormais qu’aggraver !», sera-t-il dit à ces négateurs. 

[31] Quant aux hommes pieux, une douce félicité leur sera réservée. [32] C’est ainsi qu’ils auront des vergers et des vignes, [33] des jeunes femmes d’une égale jeunesse 

[34] et des coupes débordantes. [35] Là, ils n’entendront ni vaines paroles ni propos mensongers. [36] Et ce sera là une récompense bien méritée et un don généreux de ton Seigneur, [37] le Maître des Cieux, de la Terre et des espaces interstellaires, le Miséricordieux auquel nul ne pourra adresser la parole. [38] Ce sera le jour où l’Esprit et les anges se présenteront silencieux et en rangs, et où seul prendra la parole celui que le Miséricordieux aura autorisé à tenir des propos pertinents, [39] car ce jour-là sera le jour de la Vérité ! Et quiconque l’aura voulu trouvera refuge auprès de son Seigneur. [40] En vérité, Nous vous mettons en garde contre un châtiment imminent, car, ce jour-là, chacun sera mis en face de ses œuvres et le négateur s’écriera : «Comme j’aurais aimé n’être que poussière !».


56. Sourate de l’Événement (Al-Wâqi‘a) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Lorsque l’événement attendu s’accomplira [2] – et nul n’en contestera l’accomplissement –, [3] il abaissera les uns et élèvera les autres ; [4] lorsque la terre sera violemment secouée, [5] que les montagnes seront pulvérisées [6] et réduites à de la poussière disséminée, [7] vous serez alors répartis en trois catégories : [8] celle des gens de la dextre, qui formera le groupe des bienheureux ; [9] celle des gens de la sénestre, qui formera le groupe des malheureux ; [10] et les devanciers qui seront, eux, les premiers [11] à être, auprès de Dieu, les plus rapprochés, [12] dans les Jardins des délices. [13] Et, au milieu d’eux, il y aura une multitude d’élus parmi les premiers [14] et seulement un petit nombre parmi les derniers, [15] sur des lits ornés d’or et de pierreries, [16] accoudés face à face, [17] pendant que, parmi eux, circuleront des éphèbes d’une éternelle jeunesse, 
[18] avec des calices, des aiguières et des coupes remplis d’une liqueur exquise, [19] dont ils ne seront ni déprimés ni enivrés. [20] Et on leur servira au choix toutes sortes de fruits, [21] ainsi que toute viande d’oiseaux dont ils auront envie. [22] Là, ils auront pour épouses des femmes aux yeux grands et noirs, [23] aussi belles que des perles soigneusement enchâssées, [24] en récompense de leurs actions passées. [25] Là, ils n’entendront ni parole frivole ni obscénité, [26] mais seulement le mot : «Paix ! Salâm !» sans cesse répété. [27] Et les gens de la dextre, cette heureuse catégorie, [28] séjourneront parmi des jujubiers soigneusement taillés [29] et des bananiers aux régimes bien garnis, [30] sous de spacieux ombrages, [31] au bord de ruisseaux coulant sans arrêt, [32] et au milieu de fruits variés, [33] toujours disponibles, jamais prohibés. 
[34] Ils reposeront sur des lits haut placés, [35] entourés de leurs épouses que Nous avons finement ciselées [36] et qui ne perdent jamais leur virginité. 
[37] Toujours gracieuses et d’égale jeunesse, [38] elles seront les compagnes des hommes de la dextre, [39] parmi lesquels il y aura une multitude d’élus appartenant aux devanciers [40] et une multitude d’élus parmi les derniers. [41] Pour ce qui est des hommes de la sénestre, cette malheureuse catégorie, [42] ils seront exposés à un vent brûlant et au milieu d’une eau bouillante, [43] à l’ombre d’une épaisse fumée, [44] dépourvue de fraîcheur et de légèreté, [45] car ces damnés vivaient jadis dans le luxe, 
[46] s’acharnaient à commettre les plus graves péchés [47] et disaient : «Quoi ! Une fois morts, réduits en poussière et en ossements pourris, serions-nous ramenés à la vie, 
[48] nous et nos ancêtres premiers?». [49] Dis-leur : «En vérité, tous les hommes des premiers jusqu’aux derniers [50] seront rassemblés au rendez-vous fixé. 
[51] Et alors, vous, hommes égarés qui refusez de croire, [52] vous mangerez du fruit de l’arbre de Zaqqûm ; [53] vous vous en emplirez le ventre [54] et vous boirez par-dessus cela de l’eau bouillante [55] à la manière des chameaux altérés.» [56] Tel est le premier repas qui leur sera servi le Jour du Jugement dernier. [57] N’est-ce pas Nous qui vous avons créés? Alors pourquoi ne croyez-vous donc pas à la résurrection? [58] Avez-vous réfléchi à la goutte de sperme que vous éjaculez? [59] Est-ce vous qui la créez ou en sommes-Nous le Créateur? [60] Nous vous avons prédestinés à la mort, et rien ne Nous empêchera [61] de vous remplacer par des êtres semblables à vous ou ayant d’autres formes que vous ne sauriez même pas soupçonner. [62] Certes, vous connaissez la première création. Eh bien ! Que cela vous invite à réfléchir [63] d’abord aux terres que vous labourez. [64] Est-ce vous qui y faites germer les semences ou est-ce Nous qui les faisons lever? [65] Et si Nous voulions, Nous les dessécherions et vous en seriez réduits au désespoir [66] à crier à la ruine [67] et à la misère ! [68] Considérez également l’eau que vous buvez ! [69] Est-ce vous qui la faites descendre des nuages ou est-ce Nous qui la faisons précipiter? [70] Et si Nous l’avions voulu, Nous l’aurions rendue saumâtre. Pourquoi donc n’êtes-vous pas reconnaissants? [71] Et ce feu que vous faites jaillir? 
 [72] Est-ce vous qui créez l’arbre qui l’alimente ou en sommes-Nous le Créateur? [73] Nous en avons fait un rappel de l’Enfer, et un élément utile pour les voyageurs du désert. [74] Glorifie donc le Nom de ton Seigneur, le Très-Haut ! [75] Non ! J’en jure par les positions des étoiles [76] et c’est là un serment solennel, si vous pouviez le savoir ! 
[77] que ce Coran est une noble Écriture [78] conforme à un Prototype bien gardé au Ciel, [79] que seuls les purifiés sont autorisés à toucher. [80] C’est une révélation émanant du Maître de l’Univers. [81] Est-ce qu’un pareil Livre mérite d’être traité avec tiédeur? [82] Est-ce pour vous une façon de remercier Dieu que de traiter le Coran d’imposture? 
[83] Lorsque l’âme d’un moribond est sur le point de quitter son corps, [84] en votre présence, [85] Nous serons plus près de lui que vous qui l’entourez, sans que vous puissiez vous en apercevoir. [86] Alors, pourquoi donc, si vous ne deviez jamais être jugés, [87] n’empêcheriez-vous pas cette âme de s’envoler? Dites-le, si vous êtes sincères ! 
[88] En vérité, si le mort est du monde de ceux que Dieu admet dans Sa proximité, [89] il trouvera dans les Jardins des délices repos et sérénité. 
[90] Et s’il fait partie des gens de la dextre, [91] c’est avec : «Paix à toi !» qu’il sera de leur part accueilli. [92] Mais s’il est du nombre des négateurs égarés, 
[93] c’est dans l’eau bouillante qu’il sera jeté, [94] pour être ensuite dans le Brasier précipité. 
[95] Telle est l’absolue Vérité ! [96] Glorifie donc le Nom de ton Seigneur, le Sublime !



13-le sort des fraudeurs dans l'au-delà

83. Sourate des Fraudeurs (Al-Mutaffifîn) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Malheur aux fraudeurs [2] qui lorsqu’ils achètent aux autres exigent pleine mesure, [3] mais qui lorsque eux-mêmes mesurent ou pèsent pour les autres faussent le poids et trichent dans la mesure ! [4] Ces gens-là ne pensent-ils pas qu’ils seront ressuscités, [5] en un jour solennel, [6] un jour où les hommes comparaîtront devant le Maître de l’Univers? [7] Qu’ils prennent garde ! La liste des pervers se trouve consignée dans le Sijjîn. [8] Et qui te donnera une idée du Sijjîn? [9] C’est un registre numéroté, situé dans les bas-fonds de l’Enfer. [10] Malheur donc, ce jour-là, aux négateurs, [11] qui traitent de mensonge le Jour de la Résurrection ! [12] En vérité, seul le qualifie de mensonge l’impie chargé de péchés [13] qui, lorsque Nos versets lui sont récités, s’écrie : «Ce ne sont là que de vieilles légendes !» [14] Oh que non ! Ce sont plutôt leurs mauvaises actions qui se sont accumulées au point de dessécher leurs cœurs. [15] Aussi un voile sera-t-il dressé, ce jour-là, pour les empêcher de contempler la Face de leur Seigneur, [16] et pour leur faire subir, ensuite, les affres du Feu éternel. [17] «Voici, leur sera-t-il dit, ce que vous traitiez de mensonge !».[18] Pour ce qui est de la liste des hommes de bien, elle se trouve, elle, consignée dans al-`Illiyyûn. [19] Et qui te donnera une idée d’al-`Illiyyûn? [20] C’est un registre numéroté, situé dans les hauts lieux du Paradis [21] et que seuls les élus du Seigneur seront admis à contempler. [22] En vérité, les hommes vertueux baigneront dans le bonheur, [23] étendus sur des divans somptueux, promenant leurs regards en tous sens [24] et manifestant sur leurs visages l’éclat de la félicité. [25] Leur boisson sera une liqueur rare et cachetée, [26] qui laisse un arrière-goût de musc, digne d’être convoitée. [27] Et cette boisson sera coupée à l’eau de Tasnîm, [28] source à laquelle se désaltéreront les élus du Seigneur. [29] Certes, les impies se moquaient autrefois des croyants. 
[30] Quand ils les croisaient, ils échangeaient des regards malveillants. [31] Quand ils rentraient dans leurs foyers, ils se répandaient en sarcasmes à leur sujet ; [32] et quand ils les apercevaient, ils s’écriaient : «Voici les égarés !», [33] comme s’ils avaient reçu mission de les censurer ![34] Mais, ce jour-là, ce sont les croyants qui se moqueront des impies, [35] et qui, du haut de leurs divans somptueux, vérifieront [36] si les négateurs expient bien les péchés qu’ils avaient commis.


88. Sourate de l’Épreuve universelle (Al-Ghâshiya) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Le récit de l’Épreuve universelle t’est-il parvenu? [2] Le jour où elle se produira, il y aura des visages mortifiés, [3] abîmés, harassés, [4] exposés à un Feu ardent, 
[5] s’abreuvant à une source bouillante [6] et n’ayant d’autre nourriture que des épines [7] qui ne peuvent ni engraisser ni apaiser la faim. [8] Mais, ce jour-là, il y aura aussi des visages épanouis, [9] satisfaits de ce qu’ils avaient accompli, [10] installés dans un Jardin superbe, [11] où ils n’entendront nulle futilité [12] et où ils disposeront d’une source aux eaux vives, [13] de lits surélevés, [14] de coupes à leur portée, [15] de coussins alignés [16] et de tapis étalés. [17] N’ont-ils pas remarqué comment les camélidés ont été créés, [18] comment le ciel a été élevé, [19] comment les montagnes ont été dressées, [20] et comment la terre a été nivelée? [21] Rappelle-leur tout cela ! Car ton rôle se limite à le leur rappeler [22] et tu n’as sur eux aucune autorité. [23] Quant à celui qui se détourne de la Voie du Seigneur et qui persiste dans l’erreur, [24] Dieu lui infligera le châtiment suprême. [25] C’est vers Nous, en vérité, que les impies feront retour [26] et c’est à Nous ensuite de régler leur compte.


70. Sourate des Degrés (Al-Ma‘ârij) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Quelqu’un a demandé que se produise sans délai le châtiment inéluctable [2] qui doit frapper les négateurs et que nul ne pourrait repousser, [3] car ce châtiment provient de Dieu, le Maître des degrés célestes [4] que les anges et l’Esprit gravissent, dans leur ascension, vers Lui, en un jour d’une durée de cinquante mille ans ! [5] Fais donc preuve d’une belle patience ! [6] Ce châtiment qu’ils considèrent, eux, fort éloigné, [7] Nous le considérons, Nous, tout proche, [8] le jour où le ciel aura l’aspect d’un métal en fusion, [9] où les montagnes seront comme de la laine en flocons, [10] où même un ami intime ne s’enquerra plus de son ami, [11] bien que se trouvant en face de lui, et où le criminel, pour se racheter des tourments de ce Jour, livrerait volontiers ses propres enfants, [12] sa compagne, son frère, [13] son clan tutélaire, [14] voire l’humanité tout entière, pourvu qu’il soit sauvé. [15] Mais rien ne le sauvera ! Car l’Enfer aux flammes ardentes, [16] qui écorche brutalement les crânes, [17] happera quiconque se sera détourné du Seigneur [18] et n’aura songé qu’à amasser et à thésauriser. [19] En vérité, l’être humain est, par nature, versatile : [20] il est pusillanime quand un malheur le touche, [21] et il est plein d’avarice quand il devient riche, [22] excepté les orants [23] qui accomplissent régulièrement leurs prières la salât, [24] qui prélèvent sur leurs biens la part due la zakât [25] au mendiant et au pauvre démuni, [26] qui croient fermement à la vie future [27] et qui redoutent le châtiment de leur Seigneur, [28] car nul, en vérité, n’est à l’abri de Ses rigueurs ; [29] ceux qui veillent à leur chasteté, [30] en n’ayant de rapports qu’avec leurs femmes ou leurs esclaves/concubines ; auquel cas, ils n’encourent aucun blâme, [31] contrairement à celui qui porterait ses désirs au-delà de ces limites et qui serait un véritable transgresseur ; [32] ceux qui gardent fidèlement les dépôts qu’on leur confie et qui respectent la foi jurée ; [33] ceux qui font honneur à leur témoignage ; [34] ceux qui sont assidus à leurs prières salât. [35] Voilà ceux qui seront honorés dans les jardins du Seigneur. [36] Mais qu’ont-ils donc, ces négateurs, à se précipiter, le cou tendu, vers toi [37] et à t’entourer, par bandes, de toutes parts? [38] Espèrent-ils, par hasard, avoir accès d’office au Paradis des délices? [39] Quelle audace ! Oublient-ils de quoi Nous les avons créés? [40] Eh bien ! J’en jure par le Maître des Orients et des Occidents que Nous pourrons facilement [41] leur substituer d’autres êtres meilleurs qu’eux, et que nul ne saurait Nous en empêcher ! [42] Laisse-les donc à leurs intrigues et à leurs plaisirs frivoles jusqu’à ce que le jour promis vienne les surprendre ! [43] C’est le jour où ils surgiront de leurs tombes, comme lorsqu’ils se précipitaient jadis vers leurs idoles, [44] tête baissée, et tout accablés de honte ! Voilà bien le jour dont ils étaient menacés !


14-Dieu évoque les anges

100. Sourate des Coursiers (Al-‘Âdiyât) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Par les coursiers haletants [2] qui, de leurs sabots, font jaillir des étincelles, [3] qui montent à l’assaut de bon matin, [4] en soulevant des nuages de poussière 
[5] et en faisant irruption dans les rangs de l’adversaire ! [6] En vérité, l’homme est bien ingrat envers son Seigneur ! [7] Ingratitude qu’il est, du reste, le premier à reconnaître, [8] sans parler de son amour excessif pour les biens de ce monde ! [9] Ignore-t-il que le jour où les tombes seront bouleversées [10] et où les secrets des cœurs seront divulgués [11] leur Seigneur sera, ce jour-là, de tous leurs actes parfaitement Renseigné?


77. Sourate des Envoyés (Al-Mursalât) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Par ceux qui se succèdent par vagues [2] et qui s’élancent impétueusement, [3] pour porter au loin les ordres sublimes, [4] établir la distinction entre la Vérité et l’erreur, 

[5] et transmettre des messages [6] en guise d’excuse ou d’avertissement ! [7] En vérité, la promesse qui vous a été faite s’accomplira, [8] lorsque les étoiles perdront leur éclat, [9] lorsque le Ciel se fendra, [10] lorsque les montagnes seront pulvérisées [11] et que l’heure de comparaître pour les prophètes aura sonné ! [12] Mais pour quel jour cette heure a-t-elle été fixée? [13] C’est pour le Jour du règlement des comptes. [14] Et qui soulignera jamais assez la gravité de ce Jour? [15] Malheur, ce jour-là, à ceux qui crient au mensonge ! [16] Nous avons déjà fait périr les premiers négateurs ; [17] et c’est le sort que Nous réservons à leurs successeurs ! [18] Car c’est toujours ainsi que Nous traitons les criminels ! [19] Malheur, ce jour-là, à ceux qui crient au mensonge ![20] Ne vous avons-Nous pas créés d’un vulgaire liquide [21] que Nous avons déposé dans une matrice bien close, [22] pour une durée bien déterminée? [23] C’est ainsi que Nous l’avons décrété. Et ce que Nous décrétons l’est toujours avec une parfaite précision ! [24] Malheur, ce jour-là, à ceux qui crient au mensonge ! [25] N’avons-Nous pas fait de la Terre un lieu propre à accueillir [26] à la fois les vivants et les morts, [27] sans parler des montagnes altières que Nous y avons implantées ni de l’eau douce que Nous vous y avons procurée? [28] Malheur, ce jour-là, à ceux qui crient au mensonge !

[29] «Allez !, sera-t-il dit aux impies, allez au supplice que vous n’avez cessé de nier ! [30] Allez vous réfugier sous la fumée qui se propage en trois colonnes, [31] et qui ne vous assurera aucun abri et ne vous apportera aucun secours contre les flammes, [32] car l’Enfer projette des étincelles aussi hautes que des tours, [33] qu’on prendrait pour des chameaux couleur de soufre.» [34] Malheur, ce jour-là , à ceux qui crient au mensonge ! [35] Ce jour-là, les négateurs resteront muets de frayeur [36] et n’auront droit de présenter aucune excuse ! [37] Malheur, ce jour-là, à ceux qui crient au mensonge ! [38] «Voilà, leur sera-t-il dit, le Jour du règlement des comptes. Nous vous y avons réunis, vous et vos devanciers ! [39] Et si vous disposez d’un moyen pour échapper aux tourments, c’est le moment de l’utiliser !» [40] Malheur, ce jour-là, à ceux qui crient au mensonge ! [41] Mais ceux qui craignent le Seigneur seront couverts d’ombrages, parmi des sources fraîches [42] et auront à leur disposition les fruits dont ils auront envie. [43] «Mangez et buvez en paix, leur sera-t-il dit, pour prix de vos œuvres passées !» [44] Et c’est ainsi que Nous récompensons les hommes vertueux. [45] Malheur, ce jour-là, à ceux qui crient au mensonge ![46] Et vous négateurs ! : «Mangez et jouissez durant votre vie éphémère, vous n’êtes que des criminels !» [47] Malheur, ce jour-là, à ceux qui crient au mensonge ! [48] Quand on leur dit : «Accomplissez votre prière !», ils refusent de le faire. [49] Malheur, ce jour-là, à ceux qui crient au mensonge ! [50] À quel autre discours croiront-ils, s’ils ne croient pas à la Parole du Seigneur?


79. Sourate des Arracheurs (An-Nâzi‘ât) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Par ceux qui arrachent violemment ! [2] Par ceux qui recueillent doucement ! [3] Par ceux qui voguent librement [4] et s’élancent fougueusement, [5] pour régler le cours des événements ! [6] En vérité, le jour où la terre sera secouée violemment, [7] puis ébranlée par un second tremblement, [8] ce jour-là, bien des cœurs seront saisis d’épouvante 

[9] et bien des regards seront frappés d’humiliation ! [10] «Quoi !, diront-ils, allons-nous être ramenés à notre première vie, [11] quand nous ne serons plus qu’ossements pourris? [12] Ce retour serait pour nous un vrai désastre !» [13] Mais il suffira d’un seul coup de Clairon [14] pour qu’ils se retrouvent tous hors de leurs tombeaux.

[15] L’histoire de Moïse t’est-elle parvenue,[16] lorsque son Seigneur le héla au val sacré de Tuwâ? [17] «Va trouver Pharaon qui se conduit en tyran ! [18] Dis-lui : “Es-tu disposé à te purifier? [19] Je t’indiquerai la Voie de ton Seigneur afin que tu te soumettes à Lui.”« [20] Moïse fit alors voir le miracle le plus édifiant à Pharaon ; [21] mais ce dernier cria à l’imposture et refusa d’obéir. [22] Après quoi, il tourna le dos et s’en alla [23] rassembler ses hommes et leur déclara : [24] «Je suis votre seigneur le plus puissant !» [25] C’est alors que Dieu, pour le punir, lui infligea les tourments de la vie future et ceux d’ici-bas. [26] Voilà bien un sujet à méditer pour tout homme qui craint le Seigneur !

[27] Étiez-vous donc plus difficiles à créer que le ciel? Et pourtant Dieu l’a édifié, [28] en a élevé la voûte avec une parfaite harmonie, [29] en a assombri la nuit et en a fait sortir le jour avec sa clarté ; [30] de même qu’Il a, ensuite, étendu la terre, [31] en a fait surgir des cours d’eau et des pâturages [32] et y a solidement implanté des montagnes. [33] Tout cela, Dieu l’a fait pour votre bien et celui de vos troupeaux. [34] Mais lorsque le grand cataclysme se produira ; [35] lorsque l’homme de ce qu’il a accompli se souviendra ; [36] lorsque la Fournaise, devenue visible, se dévoilera, [37] alors quiconque se sera conduit en rebelle, [38] préférant la vie d’ici-bas, [39] aura, en vérité, l’Enfer pour refuge ; [40] tandis que celui qui, redoutant de comparaître devant son Seigneur, aura dompté ses passions, [41] c’est le Paradis qui constituera son séjour.

[42] On t’interroge sur l’Heure du Jugement dernier : «Quand arrivera-t-elle?» [43] Mais en quoi es-tu qualifié pour en parler? [44] Il appartient à ton Dieu Seul d’en déterminer le terme. [45] Quant à toi, ta mission se limite à avertir ceux qui en redoutent l’avènement.
[46] En vérité, le jour où l’Heure sonnera, il leur semblera n’avoir passé sur Terre qu’une soirée ou une matinée.



15-Poursuite de la prédication et rappel du sort des nations impies 

53. Sourate de l’Étoile (An-Najm) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Par l’étoile lorsqu’elle décline ! [2] En vérité, votre compatriote n’est ni un égaré ni un illuminé [3] et il ne dit rien sous l’effet de la passion ! [4] Ce n’est en fait qu’une révélation inspirée [5] que lui a enseignée un être d’une force prodigieuse, [6] doué d’une sagacité inouïe, qui se manifesta devant lui sous sa forme angélique, [7] alors qu’il se trouvait à l’horizon suprême. [8] Puis l’être se laissa glisser et s’approcha [9] jusqu’à ce qu’il ne fût qu’à une distance de deux portées d’arc ou moins encore. [10] C’est alors que Dieu révéla à Son Serviteur ce qu’Il voulait lui révéler. [11] Et le cœur ne saurait démentir ce que les yeux ont vu. [12] Allez-vous donc lui contester ce qu’il a de ses propres yeux vu, [13] et alors qu’il l’avait déjà vu lors d’une précédente apparition, [14] près du Lotus de la limite, [15] non loin du Jardin du séjour des bienheureux, [16] au moment où un voile indéfinissable recouvrait le Lotus? [17] Le regard du Prophète n’a ni dévié ni outrepassé la mesure, [18] et c’est ainsi qu’il lui fut donné de voir certains des plus grands signes de son Seigneur.[19] Que pensez-vous cependant d’al-Lât, d’al-Uzzâ [20] et de Manât, cette autre troisième divinité? [21] Auriez-vous ainsi des enfants mâles ; et Dieu, seulement des filles? [22] Ne voilà-t-il pas un partage des plus iniques? [23] En vérité, ce ne sont là que des noms que vous avez inventés, vous et vos ancêtres, et que Dieu n’a investis d’aucune autorité. En réalité, les idolâtres ne font que suivre leurs conjectures et leurs caprices, alors que la bonne voie leur a bien été tracée par leur Seigneur. 
[24] L’homme aurait-il le droit de choisir sa divinité à sa guise? [25] Mais la vie future et la vie présente n’appartiennent qu’au Seigneur. [26] Que d’anges dans les Cieux dont l’intercession n’aura aucune valeur, à moins que Dieu ne l’ait autorisée et agréée en faveur de qui Il veut ! [27] Ceux qui ne croient pas à la vie future donnent volontiers aux anges des noms féminins, [28] alors qu’ils n’en savent rien, mais suivent en cela de simples conjectures. Or, les conjectures ne sauraient tenir lieu de certitude. 
[29] Éloigne-toi donc de ceux qui tournent le dos à Notre rappel et ne cherchent que les plaisirs éphémères ! [30] C’est là la somme de tout leur savoir ! En vérité, ton Seigneur connaît parfaitement celui qui s’éloigne de Sa Voie et celui qui s’applique à la suivre. [31] À Dieu appartient tout ce qui est dans les Cieux et sur la Terre, en sorte qu’Il rétribue, selon leurs œuvres, ceux qui font le mal, et accorde la meilleure récompense à ceux qui font le bien, [32] à ceux qui évitent de commettre les péchés capitaux et les turpitudes, à l’exception de quelques fautes vénielles. En vérité, ton Seigneur est d’une magnanimité sans limite. Il vous connaît si bien depuis qu’Il vous a tirés de la terre et depuis que vous n’étiez encore que des fœtus dans le sein de vos mères. Ne portez donc pas de jugement favorable sur vous-mêmes, car seul Dieu connaît mieux que quiconque ceux qui Le craignent. [33] As-tu vu celui qui a tourné le dos à la foi, [34] qui n’a que peu donné et s’est ensuite rétracté? [35] Détiendrait-il la clef du mystère, au point d’y voir avec clarté? [36] Ou n’aurait-il pas appris, d’après les feuillets de Moïse [37] et d’Abraham – ce modèle de fidélité –, [38] qu’aucune âme ne sera chargée des péchés d’une autre âme, 
[39] que l’homme ne récoltera que les fruits des efforts qu’il aura lui-même déployés [40] et qui seront appréciés à leur juste valeur [41] pour être ensuite amplement récompensés ; [42] que c’est vers ton Seigneur que tout aboutit, [43] que c’est Lui qui fait rire et pleurer, [44] que c’est Lui qui fait mourir et qui ramène à la vie, [45] que c’est Lui qui crée les deux éléments du couple, le mâle et la femelle, [46] d’une goutte de sperme quand elle est éjaculée ; [47] que c’est à Lui qu’incombe la seconde création, 
[48] que c’est Lui qui pourvoit aux besoins de l’homme et l’enrichit, [49] que c’est Lui le Maître de Sirius, [50] que c’est Lui qui fit périr les premiers `Âd [51] et les Thamûd jusqu’au dernier, [52] ainsi que le peuple de Noé, avant eux, qui était, de tous les peuples, le plus injuste et le plus dévoyé ; [53] que c’est Lui qui a renversé les cités maudites [54] et qui les a, sous les décombres, ensevelies? [55] Lequel donc des bienfaits de ton Seigneur oseras-tu renier? [56] Ce Prophète est un avertisseur semblable aux précédents, [57] et l’Heure du Jugement dernier est imminente, [58] mais nul en dehors de Dieu ne peut la dévoiler. [59] Serait-ce ce discours qui provoque votre étonnement? [60] Vous en riez au lieu d’en pleurer, [61] donnant ainsi la preuve de votre insouciance ! [62] Prosternez-vous plutôt devant Dieu et adorez-Le !


54. Sourate de la Lune (Al-Qamar) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] L’Heure du Jugement dernier approche et la Lune se fend ! [2] Mais, chaque fois qu’un miracle se produit sous leurs yeux, les impies s’en détournent en disant : «C’est la magie qui continue !» [3] Et ils crient à l’imposture pour suivre leurs propres impulsions. Mais toute chose arrivera à son terme. [4] On leur a pourtant fait parvenir des récits de nature à les mettre en garde, [5] de par la haute sagesse qu’ils recèlent. Mais, hélas ! Tous ces avertissements sont demeurés sans effet sur eux. [6] Détourne-toi donc de ces gens-là ! Car le jour où l’appel retentira, annonçant l’horrible événement, [7] ces infidèles surgiront de leurs tombes, les yeux baissés, comme des sauterelles en nuées [8] et se dirigeront à pas précipités, le cou tendu vers l’appel, en disant : «Voilà un jour bien pénible !». [9] Avant eux, le peuple de Noé avait déjà crié au mensonge, traitant Notre serviteur d’imposteur, de possédé et le repoussant brutalement. [10] Et Noé implora son Seigneur en ces termes : «Je n’en puis plus ! Viens au secours de Ta religion !» 

[11] Nous ouvrîmes alors les vannes du ciel à une pluie torrentielle, [12] de même que Nous fîmes jaillir des sources de la terre, au point que l’eau du ciel et celle de la terre se confondirent, suivant un arrêt fixé d’avance. [13] Et Nous sauvâmes Noé à bord de l’arche, faite de planches et de chevilles, [14] qui vogua sous Notre garde, afin de récompenser celui qu’on avait renié. [15] Et Nous fîmes de cet épisode un signe mémorable. Seulement est-il quelqu’un pour y réfléchir? [16] Combien furent donc durs Mon châtiment et la sanction de Mes avertissements ! [17] Nous avons fait du Coran une œuvre facile à comprendre pour qu’il serve de rappel. Seulement est-il quelqu’un pour méditer ce rappel? [18] Les `Âd ont, eux aussi, crié au mensonge. Et combien furent durs Mon châtiment et la sanction de Mes avertissements ! [19] Nous déchaînâmes contre eux, en un jour néfaste et interminable, un ouragan mugissant, [20] qui emporta les hommes comme de vieux troncs de palmiers déracinés. [21] Combien furent durs Mon châtiment et la sanction de Mes avertissements ! [22] Nous avons fait du Coran une œuvre facile à comprendre pour qu’il serve de rappel. Seulement est-il quelqu’un pour méditer ce rappel? [23] Les Thamûd qualifièrent également Nos avertissements de mensonges. [24] «Allons-nous suivre, s’écrièrent-ils, un seul mortel d’entre nous tous? Il faudrait que nous soyons vraiment des égarés ou des fous ! [25] Comment? Aurait-il été choisi de nous tous pour recevoir la révélation? Non ! C’est un fieffé menteur !» 

[26] Mais ils vont bientôt connaître qui aura été un fieffé menteur, [27] car Nous dîmes à Sâlih : «Nous allons leur envoyer la chamelle pour les éprouver. Observe-les et arme-toi de patience ![28] Avertis-les que l’eau sera partagée entre eux et la chamelle, et qu’ils pourront en boire à tour de rôle.» [29] Mais les Thamûd appelèrent l’un des leurs qui eut l’audace de se saisir de la chamelle et de la mettre à mort ! [30] Combien furent alors durs Mon châtiment et la sanction de Mes avertissements ! [31] Il a suffi de déchaîner contre eux une seule clameur pour qu’ils fussent réduits à l’état de foin desséché. [32] Nous avons fait du Coran une œuvre facile à comprendre, pour qu’il serve de rappel. Seulement est-il quelqu’un pour méditer ce rappel? [33] Le peuple de Loth, lui aussi, traita Nos avertissements de mensonges. [34] Nous déchaînâmes contre lui une tempête de pierres, dont ne fut épargnée que la famille de Loth à la pointe de l’aurore, [35] par une insigne faveur de Notre part. C’est ainsi que Nous récompensons ceux qui font preuve de gratitude. [36] Loth les avait pourtant bien mis en garde contre Nos rigueurs ; mais ils avaient mis en doute tous ses avertissements, [37] allant même jusqu’à vouloir abuser de ses hôtes ! Alors, d’un seul coup, Nous leur ôtâmes la vue. «Goûtez donc Mon châtiment et la sanction de Mes avertissements !» [38] Et, au petit matin, ils furent réveillés par un supplice persistant. [39] Goûtez donc Mon châtiment et la sanction de Mes avertissements ! [40] Nous avons fait du Coran une œuvre facile à comprendre pour qu’il serve de rappel. Seulement est-il quelqu’un pour méditer ce rappel? [41] Pharaon et les siens furent également avertis ; [42] mais ils traitèrent tous Nos signes de mensonges. Aussi les avons-Nous châtiés à la manière d’un Dieu Puissant auquel rien ne peut résister ! [43] Est-ce que vos négateurs à vous seraient meilleurs que ces gens-là? Ou est-ce qu’une certaine immunité vous aurait été garantie par les Écritures? [44] Ou bien diront-ils : «Nous sommes suffisamment nombreux pour assurer notre défense !» [45] Eh bien ! Qu’ils sachent que ce grand nombre sera bientôt dispersé et mis en déroute ! [46] Mais leur vrai rendez-vous sera l’Heure du Jugement dernier. Et cette heure-là sera bien plus douloureuse et bien plus amère ! [47] En vérité, les impies sont partagés entre l’aberration et la folie. [48] Le jour où ils seront traînés sur la face vers la Géhenne, il leur sera dit : «Goûtez donc les affres de l’Enfer Saqar!» [49] En vérité, Nous avons donné une juste proportion à tout ce que Nous avons créé. [50] Notre ordre ne tient qu’en un mot, qui est sitôt dit, sitôt exécuté. [51] Nous avons déjà fait périr des peuples semblables à vous. Seulement est-il quelqu’un pour s’en souvenir? [52] Tout ce qu’ils ont accompli est, dans des registres, consigné ; [53] et tous leurs actes, grands ou petits, y sont mentionnés. [54] Certes, ceux qui craignent Dieu seront dans des Jardins et parmi des ruisseaux, 

[55] dans un séjour tout de vérité, auprès d’un Souverain Tout-Puissant.


69. Sourate de l’Inéluctable (Al- Hâqqa) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] C’est l’Inéluctable ! [2] Qu’est-ce donc que l’Inéluctable? [3] Et qui te donnera une idée de l’Inéluctable? [4] Le peuple de Thamûd et celui de `Âd avaient qualifié le cataclysme de mensonge. [5] Les Thamûd furent anéantis par un grondement terrifiant [6] et les `Âd, exterminés par un ouragan mugissant, [7] que Dieu déchaîna contre eux, pendant sept nuits et huit jours consécutifs, au point qu’à voir leurs cadavres gisant par terre, on les prendrait pour des souches de palmiers évidés. [8] En aperçois-tu encore la moindre trace? [9] C’est le cas aussi de Pharaon, des peuples qui ont vécu avant lui et des cités ensevelies qui avaient également commis des péchés [10] et désobéi au messager de leur Seigneur. Aussi furent-ils balayés avec une force irrésistible. [11] En vérité, c’est Nous qui, lorsque les eaux débordèrent, vous avons chargés sur l’arche, 
[12] afin d’en faire pour vous un rappel à conserver par toute oreille attentive. [13] Puis, lorsqu’il sera soufflé une seule fois dans la Trompette [14] et que la Terre et les montagnes, broyées, voleront en éclats, [15] ce jour-là, l’Inéluctable se produira [16] et le Ciel, lézardé et sans consistance, se fendra. [17] Et pendant que les anges se tiendront sur les bords du Ciel, huit d’entre eux porteront sur leurs épaules le Trône de ton Seigneur. [18] Ce jour-là, vous comparaîtrez sans fard, et aucun de vos secrets ne restera caché. 

[19] Et c’est alors que celui à qui on remettra le bilan de ses œuvres dans la main droite dira : «Regardez ! Lisez mon bilan ! [20] J’étais sûr d’y trouver mon compte !» 

[21] À celui-là une existence heureuse sera assurée, [22] dans un Jardin haut placé [23] et aux fruits à sa portée. [24] «Mangez et buvez en paix, pour prix de ce que vous aviez accompli dans le passé !»  [25] Tandis que celui à qui on remettra son bilan dans la main gauche s’écriera : «Plût à Dieu qu’on ne m’ait pas remis mon bilan ! 

[26] Et que je n’eusse jamais connu mon compte ! [27] Plût à Dieu que ma mort fût définitive ! [28] À quoi donc m’ont servi toutes mes richesses? 

[29] Et mon pouvoir s’est-il donc à jamais évanoui?» [30] – «Attrapez-le !, sera-t-il ordonné. Ligotez-le ! [31] Et dans la Fournaise jetez-le ! 

[32] Puis à une chaîne de soixante-dix coudées, enroulez-le ! [33] Car il ne croyait pas en Dieu, le Sublime, [34] et n’incitait pas ses semblables à nourrir le pauvre ! 

[35] Il n’a donc nul ami, ici, pour l’assister, [36] ni d’autre repas que le pus des réprouvés, [37] qui constitue la nourriture habituelle des damnés.» [38] J’en jure par ce que vous voyez [39] et par ce que vous ne pouvez voir [40] que c’est bien là la parole d’un noble Messager, [41] et non point le propos d’un poète, pour peu que vous croyiez, [42] ni d’un vulgaire devin, pour peu que vous réfléchissiez ! [43] Ce Coran est, en effet, une révélation émanant du Maître de l’Univers. [44] Et s’il [le Prophète] Nous avait attribué de faux propos, [45] Nous l’aurions saisi de la main droite [46] et Nous lui aurions tranché l’aorte, [47] et nul d’entre vous n’aurait pu s’y opposer. [48] En vérité, ce Livre est un rappel pour ceux qui craignent le Seigneur. [49] Mais Nous savons qu’il en est parmi vous qui le traitent d’imposture. [50] Aussi constituera-t-il toujours pour les négateurs une véritable torture ! [51] Car il est l’expression de la Vérité dans toute sa certitude. [52] Glorifie donc le Nom de ton Seigneur, dans toute Sa majesté et Sa grandeur !


89. Sourate de l’Aube (Al-Fajr) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Par l’aube ! [2] Par les dix nuits ! [3] Par le pair et l’impair ! [4] Par la nuit qui s’écoule ! [5] N’est-ce pas là un serment suffisant pour un homme doué d’intelligence?
[6] N’as-tu pas vu comment ton Seigneur a traité les `Âd, [7] et la cité d’Iram aux colonnes prestigieuses, [8] qui n’avait d’égale dans aucun pays du monde? [9] Connais-tu le sort que le Seigneur a réservé aux Thamûd qui avaient taillé dans le roc de la vallée leurs demeures, [10] et comment Il a agi avec Pharaon, le maître des monuments altiers? [11] Tous ont commis des exactions sur Terre [12] et y ont semé la corruption sans mesure. [13] Aussi ton Seigneur leur a-t-Il infligé le fouet du châtiment, [14] car rien n’échappe à Sa vigilance. [15] Lorsque ton Seigneur, pour éprouver l’homme, l’honore et le comble de bienfaits, celui-ci dit : «Mon Seigneur m’a honoré !» [16] Mais lorsqu’Il l’éprouve en lui mesurant Ses faveurs, l’homme s’écrie : «Mon Seigneur m’a humilié !». [17] Eh bien non ! C’est plutôt vous qui n’êtes pas généreux avec l’orphelin ; [18] c’est plutôt vous qui n’encouragez pas à nourrir l’homme dans le besoin ; [19] c’est plutôt vous qui spoliez les héritiers de leurs biens [20] et qui vouez à la richesse un amour sans fin ! [21] Prenez garde ! Lorsque la Terre sera réduite en poussière ; [22] lorsque ton Seigneur Se manifestera, que les anges se présenteront en rangs [23] et que la Géhenne se montrera, l’homme, ce jour-là, se souviendra ! Mais à quoi lui servira de se souvenir? [24] «Malheur à moi !, s’écriera-t-il. Si seulement j’avais accompli quelques œuvres méritoires pour ma vie future !» [25] Ce jour-là, nul ne châtiera aussi sévèrement que le Seigneur [26] et nul n’enchaînera aussi solidement que Lui. [27] Quant à toi, ô âme, désormais apaisée ! [28] Retourne auprès de ton Seigneur, satisfaite et agréée ! [29] Sois désormais du nombre de Mes serviteurs, [30] et sois la bienvenue dans Mon Paradis !


69. Sourate de l’Inéluctable (Al- Hâqqa) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] C’est l’Inéluctable ! [2] Qu’est-ce donc que l’Inéluctable? [3] Et qui te donnera une idée de l’Inéluctable? [4] Le peuple de Thamûd et celui de `Âd avaient qualifié le cataclysme de mensonge. [5] Les Thamûd furent anéantis par un grondement terrifiant [6] et les `Âd, exterminés par un ouragan mugissant, [7] que Dieu déchaîna contre eux, pendant sept nuits et huit jours consécutifs, au point qu’à voir leurs cadavres gisant par terre, on les prendrait pour des souches de palmiers évidés. [8] En aperçois-tu encore la moindre trace? [9] C’est le cas aussi de Pharaon, des peuples qui ont vécu avant lui et des cités ensevelies qui avaient également commis des péchés [10] et désobéi au messager de leur Seigneur. Aussi furent-ils balayés avec une force irrésistible. [11] En vérité, c’est Nous qui, lorsque les eaux débordèrent, vous avons chargés sur l’arche, 

[12] afin d’en faire pour vous un rappel à conserver par toute oreille attentive. [13] Puis, lorsqu’il sera soufflé une seule fois dans la Trompette [14] et que la Terre et les montagnes, broyées, voleront en éclats, [15] ce jour-là, l’Inéluctable se produira [16] et le Ciel, lézardé et sans consistance, se fendra. [17] Et pendant que les anges se tiendront sur les bords du Ciel, huit d’entre eux porteront sur leurs épaules le Trône de ton Seigneur. [18] Ce jour-là, vous comparaîtrez sans fard, et aucun de vos secrets ne restera caché.
[19] Et c’est alors que celui à qui on remettra le bilan de ses œuvres dans la main droite dira : «Regardez ! Lisez mon bilan ! [20] J’étais sûr d’y trouver mon compte !» 

[21] À celui-là une existence heureuse sera assurée, [22] dans un Jardin haut placé [23] et aux fruits à sa portée. [24] «Mangez et buvez en paix, pour prix de ce que vous aviez accompli dans le passé !» [25] Tandis que celui à qui on remettra son bilan dans la main gauche s’écriera : «Plût à Dieu qu’on ne m’ait pas remis mon bilan ! 

[26] Et que je n’eusse jamais connu mon compte ! [27] Plût à Dieu que ma mort fût définitive ! [28] À quoi donc m’ont servi toutes mes richesses? [29] Et mon pouvoir s’est-il donc à jamais évanoui?» [30] – «Attrapez-le !, sera-t-il ordonné. Ligotez-le ! [31] Et dans la Fournaise jetez-le ! [32] Puis à une chaîne de soixante-dix coudées, enroulez-le ! 

 [33] Car il ne croyait pas en Dieu, le Sublime, [34] et n’incitait pas ses semblables à nourrir le pauvre! [35] Il n’a donc nul ami, ici, pour l’assister, [36] ni d’autre repas que le pus des réprouvés, [37] qui constitue la nourriture habituelle des damnés.».[38] J’en jure par ce que vous voyez [39] et par ce que vous ne pouvez voir [40] que c’est bien là la parole d’un noble Messager, [41] et non point le propos d’un poète, pour peu que vous croyiez, [42] ni d’un vulgaire devin, pour peu que vous réfléchissiez ! [43] Ce Coran est, en effet, une révélation émanant du Maître de l’Univers. [44] Et si le Prophète Nous avait attribué de faux propos, [45] Nous l’aurions saisi de la main droite [46] et Nous lui aurions tranché l’aorte, [47] et nul d’entre vous n’aurait pu s’y opposer.[48] En vérité, ce Livre est un rappel pour ceux qui craignent le Seigneur. [49] Mais Nous savons qu’il en est parmi vous qui le traitent d’imposture. [50] Aussi constituera-t-il toujours pour les négateurs une véritable torture ! [51] Car il est l’expression de la Vérité dans toute sa certitude. [52] Glorifie donc le Nom de ton Seigneur, dans toute Sa majesté et Sa grandeur !


51. Sourate des Ouragans (Adh-Dhâriyât) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Par les ouragans qui éparpillent tout sur leur passage, [2] par les nuages chargés de lourds fardeaux, [3] par les vaisseaux qui glissent avec agilité [4] et par les anges qui répartissent les biens de Dieu selon l’ordre reçu ! [5] En vérité, les promesses qui vous ont été faites seront tenues [6] et le Jugement dernier aura inéluctablement lieu !

[7] Par le ciel émaillé de constellations ! [8] En vérité, les propos que vous tenez sont pleins de contradictions [9] et seul un dévoyé se détourne de la Révélation ! 

[10] Périssent donc les menteurs [11] qui, indifférents à leur sort, se laissent distraire par leurs passions [12] et continuent à demander : «À quand donc le Jour de la Rétribution?». [13] Le jour où, dans le Feu, ils seront éprouvés, [14] il leur sera dit : «Subissez votre tourment ! C’est celui dont vous vouliez hâter l’avènement !» 

[15] En revanche, les gens pieux seront au milieu de Jardins et parmi des sources, [16] jouissant des bienfaits que leur Seigneur leur aura accordés, car ils pratiquaient auparavant le bien, [17] dormaient peu la nuit, [18] étaient à l’aurore déjà en prière [19] et réservaient sur leurs biens une partie au mendiant et au déshérité. 

[20] Il est ainsi des signes sur la Terre pour ceux qui croient avec certitude. [21] Et il en est aussi en vous-mêmes. N’en êtes-vous donc pas conscients? 

[22] C’est dans le Ciel que se trouve votre subsistance ainsi que ce qui vous a été promis. [23] Et cette promesse, par le Maître des Cieux et de la Terre, est aussi vraie que le fait pour vous de parler.

[24] Le récit des honorables hôtes d’Abraham t’est-il parvenu? [25] Quand ils entrèrent chez lui et lui dirent : «Paix !» Abraham leur répondit : «Paix ! Gens inconnus !» 

[26] Puis il alla discrètement trouver les siens et apporta un veau bien gras, [27] qu’il présenta à ses hôtes, pour leur dire ensuite : «Quoi? Vous n’en mangez pas?» 

[28] Et il commençait à en ressentir quelque frayeur. Mais les inconnus lui dirent : «Ne crains rien !» ; et ils lui annoncèrent la naissance d’un fils plein de savoir. 

[29] Là-dessus survint sa femme, poussant des cris et se frappant le visage : «Quoi? Une vieille femme stérile comme moi?», dit-elle. [30] – «Ainsi en a décidé ton Seigneur, répondirent les hôtes. N’est-Il pas le Sage, l’Omniscient?» [31] – «À propos, reprit Abraham, quelle est votre mission, ô messagers?» [32] – «Nous sommes envoyés vers un peuple criminel, répondirent-ils, [33] pour lancer sur lui des pierres d’argile, [34] marquées auprès de ton Seigneur à l’intention des pervers.» [35] Nous fîmes donc sortir de la ville tous ceux qui avaient la foi, [36] mais Nous n’y trouvâmes qu’une seule famille de croyants. [37] Et Nous y laissâmes un signe pour ceux qui redoutent le châtiment douloureux.[38] Il y a aussi un signe dans la mission de Moïse quand Nous l’envoyâmes auprès de Pharaon, muni d’un pouvoir évident. [39] Mais Pharaon, confiant en sa puissance, se détourna de lui, en disant : «C’est sûrement un sorcier ou un possédé !» [40] Nous le saisîmes alors, lui et ses armées, et les jetâmes dans les flots, en punition de son blâmable comportement. [41] Il en fut de même pour les `Âd, lorsque Nous déchaînâmes contre eux un ouragan dévastateur, [42] qui ne laissait rien de ce qu’il touchait sans le réduire en poussière. [43] Et il en fut de même pour les Thamûd, qui, avertis d’avoir à jouir pour un temps des biens de ce monde, [44] transgressèrent l’ordre de leur Seigneur, et furent saisis par le cataclysme sous leur propre regard. [45] C’est ainsi que, paralysés sur place, ils ne purent recevoir aucun secours. [46] Et, avant eux, il en fut de même du peuple de Noé, pour s’être livré à la débauche. [47] Considère aussi le ciel que Nous avons solidement édifié et dont Nous élargissons constamment l’étendue ! 

[48] Et la terre que Nous avons déployée comme un tapis ! Et de quelle façon habile Nous l’avons déployée ! [49] De toute chose Nous avons créé un couple. Peut-être serez-vous amenés à y réfléchir. [50] Fuyez donc vers Dieu ! Je suis pour vous, de Sa part, un avertisseur explicite ! [51] N’associez aucune divinité à Dieu ! Je viens vous en avertir solennellement de Sa part. 

[52] Et il en fut toujours ainsi, car aucun prophète n’a été envoyé à leurs devanciers sans qu’ils l’aient traité de sorcier ou de possédé. [53] S’étaient-ils passé la consigne? Nullement ! Ce sont plutôt des peuples pervers. [54] Laisse-les à leur sort ! Tu n’encourras aucun reproche. [55] Mais continue à prêcher, car les rappels sont utiles aux croyants ! [56] Et Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour M’adorer. [57] Je n’attends nul don de leur part, et Je n’exige d’eux aucune nourriture, [58] car c’est Dieu qui est le Dispensateur de tous les biens, le Tout-Puissant, l’Immuable. [59] En vérité, ceux qui commettent des injustices seront sanctionnés comme le furent leurs pairs dans le passé. Qu’ils ne cherchent donc pas à précipiter leur châtiment ! [60] Malheur aux négateurs pour le jour terrible dont ils sont menacés !


50. Sourate Qâf (Qâf) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Qâf. Par le Coran sublime ! [2] Mais les hommes s’étonnent qu’un des leurs soit venu les avertir ! «Voilà une chose bien étrange !, disent les infidèles. [3] Quoi ! Une fois morts et réduits en poussière, pouvons-nous revenir à la vie? Ce serait revenir de bien loin !». [4] Certes, Nous savons bien à quoi la terre les réduira, Nous qui détenons auprès de Nous un Livre où tout est enregistré. [5] Mais ils ont traité de mensonge la vérité quand elle leur est parvenue, si bien qu’ils se sont retrouvés fort embarrassés. [6] Que n’observent-ils le ciel au-dessus de leurs têtes? Ils verraient alors comment Nous l’avons bâti et paré sans la moindre faille ; [7] et la terre, comment Nous l’avons étendue, comment Nous y avons implanté des montagnes et comment Nous y avons fait croître toutes sortes de magnifiques couples de plantes. [8] Tout cela, à titre d’appel à la clairvoyance et de rappel pour tout serviteur qui veut se repentir. [9] Et l’eau bénie que Nous envoyons du ciel et par laquelle Nous faisons pousser des vergers et des céréales qu’on moissonne, [10] ainsi que les palmiers aux troncs élancés et aux régimes bien ordonnés, [11] pour servir de nourriture aux hommes. C’est par cette eau que Nous redonnons la vie à une terre morte. Et c’est ainsi que Nous ressusciterons les morts.


[12] Déjà, avant eux, le peuple de Noé, les gens d’ar-Rass et les Thamûd avaient crié au mensonge ; [13] de même que les `Âd, Pharaon et les contribules de Loth, [14] ainsi que les habitants d’al-Ayka et de Tubba`. Tous traitèrent Nos messagers de menteurs et méritèrent Notre châtiment. [15] Pensent-ils que la première création Nous a épuisé, pour qu’ils soient dans le doute au sujet d’une création nouvelle?


[16] Nous avons créé l’homme et Nous connaissons les plus intimes secrets de son âme, car Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire. [17] En effet, deux anges se tiennent l’un à droite et l’autre à gauche de l’homme pour enregistrer tous ses faits et gestes, [18] en sorte qu’il ne prononce aucune parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l’enregistrer. [19] Et puis voici les râles de la mort qui, du coup, font apparaître la vérité. «Voilà ce que tu as toujours voulu éviter !» [20] Et l’on soufflera dans la Trompette. Voici le Jour promis ! [21] Chaque âme comparaîtra alors avec un guide et un témoin. [22] Et on lui dira : «Tu ne te souciais guère de ce Jour ! Nous t’avons ôté ton voile, et voilà que ta vue est devenue d’un coup perçante-lucide !» [23] Et son compagnon dira alors : «Voilà celui dont j’ai la charge, prêt à subir son sort !» [24] – «Jetez en Enfer, ordonnera le Seigneur, tout négateur rebelle, [25] adversaire invétéré du bien, injuste et sceptique, [26] qui associait à Dieu une autre divinité ! Livrez-le à d’affreux supplices !».[27] Et son mauvais génie s’écriera : «Seigneur ! Ce n’est pas moi qui l’ai incité à la révolte ; il se trouvait déjà dans un profond égarement.» [28] Dieu dira alors : «Cessez de vous disputer devant Moi ! Je vous ai déjà fait parvenir Mes avertissements. [29] Mes arrêts ne sauraient être modifiés et Je n’opprime jamais Mes serviteurs.» 

[30] Et, ce jour-là, Nous demanderons à l’Enfer : «As-tu encore de la place?», et l’Enfer de répondre : «Y en a-t-il encore !»[31] Cependant, le Paradis sera plus rapproché de ceux qui craignent le Seigneur, [32] et il sera dit à ces derniers : «Voilà ce qui vous était promis, ainsi qu’à tout homme plein de repentir et respectueux des prescriptions divines, 

[33] qui redoute le Miséricordieux en secret et qui revient à Lui d’un cœur attendri par le repentir. [34] Entrez-y en paix ! C’est le jour de l’éternité !» [35] Et là, tous leurs désirs seront satisfaits ; bien plus, ils auront auprès de Nous beaucoup plus que ce qu’ils espéraient ! [36] Que de peuples qui leur étaient supérieurs en puissance n’avons-Nous pas anéantis avant eux ! Ils avaient pourtant vainement cherché un refuge pour échapper à leur sort. [37] Il y a là, en vérité, un rappel pour quiconque sait raisonner, entendre la leçon et la retenir. [38] Nous avons créé les Cieux, la Terre et les espaces interstellaires en six jours, sans avoir ressenti la moindre lassitude.

[39] Supporte donc avec patience ce qu’ils disent et célèbre les louanges de ton Seigneur avant le lever et le coucher du soleil ! [40] Glorifie-Le une partie de la nuit et à la fin de chaque prière ! [41] Et sois à l’écoute, le jour où le crieur lancera son appel d’un endroit tout proche, [42] car le jour où retentira, en toute vérité, l’appel solennel sera le Jour de la Résurrection des morts ! [43] En vérité, c’est Nous qui faisons vivre et mourir, et c’est vers Nous que tout fera retour. [44] Le jour où la terre se fendra pour les rejeter brusquement de ses entrailles, il Nous sera très facile de les rassembler. [45] Nous savons fort bien ce que disent les infidèles, mais tu n’as pas mission d’exercer sur eux une quelconque contrainte. Contente-toi d’avertir, par ce Coran, ceux qui redoutent la menace de Mes rigueurs !


37. Les Rangs (As-Sâffât) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
[1] Par les anges disposés en rangs serrés, [2] qui montent une garde vigilante [3] et bénissent inlassablement le Nom du Seigneur, [4] en répétant : «Votre Dieu est Unique ; 
[5] Il est le Maître des Cieux, de la Terre et des espaces interstellaires et Il est le Maître des Orients !»[6] En vérité, Nous avons donné au ciel le plus proche une parure d’étoiles, [7] afin de le protéger contre les démons rebelles [8] et les empêcher, en les harcelant de toutes parts, de venir surprendre quelques secrets du monde céleste. 
[9] Ainsi refoulés, ils seront livrés à un tourment permanent, [10] à moins que l’un d’eux ne saisisse au vol quelques bribes d’entretien ; mais il serait alors aussitôt poursuivi par un météore flamboyant.[11] Demande aux infidèles lequel fut plus difficile pour Nous à créer, d’eux ou des autres créatures? Eux, Nous les avons tirés d’une simple terre glaise. [12] Mais pendant que tu t’émerveilles devant la puissance divine, eux se contentent de s’en moquer ; [13] et lorsqu’on les exhorte, ils font preuve d’une totale insensibilité. [14] Voient-ils quelque signe de Dieu, ils le tournent aussitôt en dérision. [15] «Ce n’est là que pure magie !, disent-ils. [16] Est-ce que, une fois morts et réduits en ossements et en poussière, nous allons être ramenés à la vie? [17] Et nos premiers ancêtres aussi?» [18] Réponds-leur : «Bien sûr que vous serez ressuscités et humblement soumis.» [19] Un seul cri retentira et voilà les morts hors de leurs tombes, bien réveillés [20] et s’écriant : «Malheur à nous ! Voilà que le Jour du Jugement dernier est arrivé !» [21] Oui, voilà le Jour de la Décision que vous traitiez de mensonge ! [22] «Rassemblez, sera-t-il ordonné, les impies ainsi que leurs épouses et les divinités qu’ils adoraient, 
[23] en dehors de Dieu ! Conduisez-les en Enfer ! [24] Saisissez-vous-en ! Ils ont des comptes à rendre !». [25] Et il leur sera dit : «Pourquoi ne vous portez-vous pas mutuellement secours?» [26] Mais, ce jour-là, ils se seront totalement soumis [27] et, se tournant les uns vers les autres, ils se feront de mutuels reproches : 
[28] «Vous nous avez entraînés dans votre sillage !», diront les impies à leurs maîtres. [29] – «Ce n’est pas vrai, rétorqueront leurs maîtres, vous n’avez jamais été croyants ! [30] Nous n’avons exercé aucune contrainte sur vous ; mais vous étiez naturellement rebelles ! [31] Voici que se réalise, contre nous tous, l’arrêt de Notre Seigneur nous condamnant à expier nos fautes dans le tourment et la douleur. [32] Et si nous vous avons égarés, c’est que nous-mêmes étions dans l’erreur.». [33] C’est ainsi qu’impies et démons seront tous, ce jour-là, associés dans le tourment et la douleur. [34] Et c’est ainsi, en vérité, que Nous traiterons les criminels [35] qui, quand on leur disait : «Il n’y a d’autre divinité que Dieu !», s’enflaient d’orgueil [36] et rétorquaient : «Quoi ! Allons-nous abandonner nos divinités pour suivre un poète en délire?». [37] Bien au contraire, le Prophète apporte la Vérité et confirme la mission des autres envoyés ! [38] Vous serez, certes, exposés à un douloureux châtiment ; [39] mais vous ne serez rétribués que selon les œuvres que vous aurez accomplies, [40] pendant que les serviteurs élus de Dieu [41] recevront, eux, en don continuel [42] toutes sortes de fruits, et seront honorés [43] dans les Jardins des délices, [44] se faisant face et confortablement installés. [45] On fera circuler entre eux, dans des coupes, une liqueur [46] limpide et d’une saveur exquise, [47] qui ne provoque ni ivresse ni malaise. [48] Et ils auront auprès d’eux leurs épouses aux grands yeux, au regard chaste, [49] et au teint d’une blancheur immaculée. [50] Puis, se tournant les uns vers les autres, ils se poseront des questions, [51] et l’un d’eux racontera : «J’avais un compagnon [52] qui me disait : “Es-tu de ceux qui croient à la résurrection? [53] Crois-tu que, une fois morts et réduits à des ossements et à de la poussière, nous aurons des comptes à rendre?” [54] Voudriez-vous, proposera-t-il, jeter un regard d’en haut?» [55] Et, apercevant son compagnon au fin fond de l’Enfer, [56] il lui dira : «Par Dieu ! Tu as bien failli causer ma perte ! [57] Et sans la grâce de Dieu, j’aurais été du nombre des damnés ! [58] Est-il donc vrai que nous ne sommes morts [59] que de notre première mort et que nous ne serons jamais suppliciés?». [60] En vérité, c’est cela le comble de la félicité ! [61] Et c’est pour accéder à pareille félicité que les énergies doivent se mobiliser ![62] Que vaut-il mieux? Ce lieu de séjour ou l’arbre de Zaqqûm 
[63] dont Nous avons fait, en vérité, une épreuve pour les injustes? [64] C’est un arbre qui sort du fond de l’Enfer [65] et dont les fruits ressemblent à des têtes de démons. 
[66] Les réprouvés seront amenés à en manger et à s’en emplir le ventre ; [67] puis à se gorger par-dessus d’un liquide bouillant, [68] avant de retourner ensuite dans la Fournaise. [69] C’est qu’ils avaient trouvé leurs ancêtres dans l’erreur [70] et s’étaient précipités sur leurs traces sans réfléchir. [71] Mais, avant eux, la plupart des peuples se sont déjà égarés, [72] et ce ne fut pas faute de prophètes pour les avertir. [73] Considère ce qu’il est advenu de ceux qu’on avait en vain avertis ! [74] Seuls les serviteurs élus de Dieu ont été épargnés. [75] Noé avait imploré Notre secours et, certes, il ne pouvait en souhaiter de meilleur. [76] Nous le sauvâmes, lui et sa famille, d’une terrible calamité, [77] en ne laissant subsister que sa descendance, [78] et Nous perpétuâmes son souvenir dans la postérité. [79] Que le salut soit sur Noé dans tout l’Univers ! 
[80] C’est ainsi que Nous récompensons les hommes de bien. [81] Il était du nombre de Nos fidèles serviteurs. [82] Et Nous avons ensuite noyé les autres. [83] Parmi ses adeptes figurait Abraham, [84] qui, sincèrement dévoué à son Seigneur, [85] s’adressa à son père et à son peuple en ces termes : «Qu’est-ce que vous adorez? [86] Préférez-vous adorer de fausses divinités à la place de Dieu? [87] Mais que pensez-vous donc du Maître de l’Univers?» [88] Puis, tournant son regard du côté des étoiles, [89] il déclara : «Je suis porteur d’une maladie !» [90] Et aussitôt ses concitoyens tournèrent le dos et s’éloignèrent de lui. [91] Abraham se glissa alors auprès de leurs idoles et leur dit : «Pourquoi ne mangez-vous pas? [92] Qu’avez-vous à ne pas répondre?» [93] Puis, se précipitant sur les statues, il se mit à leur porter de violents coups de sa main droite, [94] ce qui fit revenir ses concitoyens en toute hâte vers lui. [95] «Est-il normal, leur dit-il, que vous adoriez les statues que vous sculptez vous-mêmes, [96] alors que c’est Dieu qui vous a créés, vous et ce que vous façonnez?» [97] – «Qu’on lui dresse un bûcher et qu’on le livre aux flammes !», cria la foule, [98] décidée à lui jouer un mauvais tour. Mais Nous leur infligeâmes une défaite humiliante. [99] Abraham dit alors : «Je m’en vais vers mon Seigneur ; Il me guidera dans Sa Voie.» . [100] «Seigneur, supplia-t-il, veuille m’accorder une vertueuse postérité !» [101] Nous lui annonçâmes alors que son foyer serait égayé par la naissance d’un garçon plein de sagesse. [102] Et lorsque l’enfant fut en âge d’accompagner son père, celui-ci lui dit : «Mon cher fils ! J’ai vu en songe que je t’immolais. Vois ce qu’il y a lieu de faire !» – «Père, dit l’enfant, fais ce qui t’est ordonné. Tu verras, s’il plaît à Dieu, que je suis de ceux qui savent s’armer de patience dans l’épreuve.» [103] Tous les deux s’étaient résignés à la Volonté divine. Et déjà le père avait couché le front de son fils contre terre, [104] lorsque Nous l’appelâmes : «Ô Abraham ! [105] Tu as ajouté foi à ta vision ! C’est ainsi que Nous récompensons ceux qui font le bien.» [106] En vérité, ce fut là une bien rude épreuve . [107] Nous rachetâmes l’enfant par une offrande de grande valeur. [108] Et Nous perpétuâmes son renom dans les générations ultérieures. [109] Paix sur Abraham ! [110] C’est ainsi que Nous récompensons les gens de bien ; [111] Abraham était un de Nos fidèles serviteurs. [112] Nous lui annonçâmes également l’heureux avènement d’Isaac, comme prophète parmi les saints. [113] Et Nous lui accordâmes Notre bénédiction ainsi qu’à Isaac . Mais, parmi leur descendance, il y eut des hommes de bien et d’autres manifestement injustes envers eux-mêmes. [114] Nous avons répandu aussi Nos bienfaits sur Moïse et Aaron. [115] Nous les avons sauvés, eux et leur peuple, d’une angoisse extrême. [116] Nous les avons secourus, et ils furent, eux, les vainqueurs. [117] Nous leur avons donné l’Écriture à la clarté limpide ; 
[118] Nous leur avons indiqué la bonne voie [119] et Nous avons perpétué leur souvenir dans les générations ultérieures. [120] Que le salut soit donc sur Moïse et sur Aaron ! [121] C’est ainsi que Nous récompensons les hommes de bien, [122] car ils font partie de Nos fidèles serviteurs. [123] Élie aussi fut un de Nos envoyés. [124] C’est lui qui a dit à son peuple : «Ne craignez-vous pas Dieu? [125] Allez-vous adorer Ba`l , en délaissant le Meilleur des créateurs, [126] Dieu, votre Seigneur et Celui de vos premiers ancêtres?». [127] Mais ils le traitèrent d’imposteur. Aussi auront-ils à répondre de ce péché devant le Seigneur, [128] à l’exception de Nos élus serviteurs. [129] Et Nous perpétuâmes son souvenir dans les générations ultérieures. [130] Que le salut soit donc sur la famille d’Élie ! [131] C’est ainsi que Nous récompensons les hommes de bien, [132] car Élie fait partie de Nos fidèles serviteurs.

[133] Loth aussi fut un de Nos envoyés. [134] Nous l’avons sauvé lui et toute sa famille ; [135] seule, sa vieille femme fut du nombre des réprouvés. [136] Puis Nous avons anéanti tous les autres. [137] Et ce sont leurs vestiges que vous foulez au pied matin [138] et soir. En avez-vous saisi le sens? [139] Jonas avait lui aussi fait partie de Nos envoyés. [140] Il s’était réfugié sur un vaisseau surchargé. [141] On tira au sort et il fut parmi les rejetés à la mer, [142] où une baleine l’avala, car il avait encouru Notre colère ; [143] et sans ses prières, [144] il serait resté dans le ventre de la baleine jusqu’au Jour dernier.[145] Nous le fîmes rejeter, épuisé, sur une plage déserte [146] et Nous fîmes pousser au-dessus de lui un plant de citrouille. [147] Nous l’envoyâmes ensuite comme messager à une population de cent mille âmes ou plus encore, [148] qui crurent en Dieu. Aussi leur avons-Nous permis de jouir de la vie, pour une période déterminée.[149] Demande-leur si les filles reviennent à ton Seigneur, et si les garçons reviennent à eux-mêmes? [150] Aurions-Nous, en leur présence, créé les anges en les dotant du sexe féminin? [151] Cédant à leur goût pour le mensonge, ils vont même jusqu’à dire : [152] «Dieu a engendré !», ce qui est une pure invention. [153] Dieu, selon vous, préférerait avoir des filles plutôt que des garçons? [154] Sur quoi vous fondez-vous pour formuler un tel jugement? [155] N’êtes-vous donc pas raisonnables? [156] Ou tenez-vous à l’appui de vos dires quelque preuve irréfutable ! [157] Apportez alors votre Livre, si vous êtes sincères ! [158] Ils vont même jusqu’à établir des liens de parenté entre Dieu et les djinns ! Or, ceux-ci savent eux-mêmes que les auteurs de tels mensonges auront à en répondre devant leur Seigneur. [159] Gloire à Dieu ! Il est bien au-dessus de leurs blasphèmes ! [160] Seuls seront sauvés Nos élus serviteurs. [161] En vérité, vous et les idoles que vous adorez [162] ne pourrez gagner à votre cause [163] que ceux qui sont déjà voués à l’Enfer. [164] «Il n’est aucun parmi nous , disent les anges, qui n’ait sa place fixée d’avance, [165] et nous sommes toujours disposés en rangs, [166] pour célébrer la gloire du Seigneur.» [167] Et tout en disant volontiers : [168] «Si nous avions reçu des anciens un Livre de rappel, [169] nous aurions été les serviteurs élus du Seigneur», [170] les négateurs n’hésitent pas à renier le Coran. Certes, ils connaîtront la vérité, un jour. [171] Nous avions déjà promis à Nos fidèles envoyés [172] que Notre assistance leur serait acquise, [173] et que ce sont Nos troupes qui remporteraient la victoire. [174] Éloigne-toi d’eux pour un temps [175] et observe-les ! Eux-mêmes verront à quoi ils s’exposent. [176] Trouveraient-ils que Notre châtiment est trop lent à venir? [177] Or, quand celui-ci s’abattra sur eux, quel mauvais matin alors pour ceux qu’on aura vainement avertis ! [178] Éloigne-toi d’eux pour un temps encore [179] et observe-les ! Eux-mêmes verront à quoi ils s’exposent. [180] Gloire à Dieu le Maître Suprême que ne peuvent atteindre les calomnies des hommes ! [181] Paix et salut aux envoyés ! [182] Et louange à Dieu, le Maître Souverain de l’Univers !




....travail en cours de préparation
Cet ordre chronologique est personel, il n'engage personne d'autre.



II-LA HEGRA


III-PÉRIODE POST-HÉGIRIENNE